…qu’il fallu repartir



.

.

Et rouler vers loin,

Gouter à d’autres steaks

retrouver la France toute cuite encore des « épisodes neigeux »

Vers Chartres cette fois, c’est joli Chartres, belle cathédrale, belles ruelles un peu vides, beaux restos un peu vides.

Dont un à l’ombre du portail Nord, qui vous sert pour onze euros une petite part de tarte pas cuite, ou un hamburger aux frites surgelées à peines trempées dans l’huile fraiche, qui vaut le détour par ses boiseries anciennes et son parfum surrané.

Pour ma part, j’eu droit à un foie de veau poêlé délicieux.

mais le pichet de vin était glacé.

Je répète: à l’ombre du Portail Nord, un petit escalier, une petit aspect crêperie. Si vous n’y prenez pas de leur bœuf, ils vous le ferons payer.

.

.l’hôtel lui est en rénovation, tirant un trait sur ses belles robinetteries d’opérette, ses portes qui grincent, ses couloirs propices aux considérations opaques de commissaires bien français. On pourra y caser bientôt d’hardis Nippons, de joviaux amerloques qui n’y verront que le prolongement des ruelles proprettes de la vieille ville, elle même triste de n’avoir pas accueilli the Amelie Poulin.

il y aussi une télé..

.

Mais c’est vraiment beau Chartres, et flotte dans la cathédrale, quand vient le soir une atmosphère si fabuleuse qu’ Harry Potter s’y oublierai.

0 Réponses to “…qu’il fallu repartir”



  1. Laissez un commentaire

s'il vous vient un commentaire, posez-le donc ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 144 autres abonnés