l’adieu au panier


Hier, jour funeste,

A la caisse j’arrivai, tu m’avais une fois encore  accompagné

Fidèle, équilibré, rouge et noir, classique, sobre, un peu jaune et patiné.

Je te vide alors insouciant sur le tapis roulant, abîmé en ma transe de bon client à bon port arrivé

Lorsque le caissier dessus te sauta pour te briser les anses avec méthode et sans passion

Puis, décrochant son téléphone, il annonce à l’autre bout qu’ils étaient « le dernier magasin sur Bruxelles à en avoir et que bien sûr ils sont bien pratiques mais qu’il fallait bien y aller maintenant ».

Sus aux paniers!

Et moi client transparent j’ai lancé un petit adieu à ce camarade d’emplettes.

Déjà remplacé par un perembulator, panier à roulettes…Cruelle destinée que celle des playmobils que nous sommes.

.

.

0 Réponses to “l’adieu au panier”



  1. Laissez un commentaire

s'il vous vient un commentaire, posez-le donc ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez les 144 autres abonnés