belles jeunesses (1 et 2)



Une boisson gazeuse se doit pour exister de communiquer

Une boisson gazeuse, pour survivre est tenue au sempiternel renouvellement de sa gamme.

Une boisson gazeuse donc, aux vertus indéniables multiplie ce temps-ci les spots publicitaires, de factures et d’hysteries fort variées. Et préférence va à la promotion de sa version sans sucre pour homme, destinée aux mâles qui soignent leur ligne en vivant pleinement.

rappel des faits

-Le héros, sportif occasionnel mais sain termine une partie avec ses potes en évoquant l’éventualité d’aller tous home voir le match (à la télé) entre copains

-plan sur une belle pépée dans un bar au bord d’une plage

-Se rafraichissant grâce à la boisson gazeuse, notre héros réalise l’horreur de la situation; il est en retard au rencard avec sa blonde

-Successions de plans sur le commando (aux couleurs du produit -noir-) chope le distrait dans l’hélico, le douche (ça rafraichit, une douche à bord hélico de combat ou bien est-ce un kärcher?) le change et l’arnache.

-Sur ces entrefaites, un visqueux pilier de bar à coktails, calvitieux en chemise hawaïenne offre un drink douteux à la belle qui poireaute.

-Le héros est par un filin plongé dans le bar (même pas mal), il enlace sa pépée au moment où l’adipeux qui précisait son approche est happé par une ventouse de débouche évier (noire) et sort à jamais du champs.

-Alors nos amoureux enfins réunis -grâce au noir commando gazeux- s’envolent par dessus la ville côtière qui en profite pour exploser de toutes parts en feux d’artifices et de bulles multicolores.

il y a une autre pube où une  joyeuse bande de jeunes en maillots (et sans un pet de graisse) volent dans une bouteille (vide, ça fait drôle) de la marque, toujours en bord de mer car c’est quand même l’été dans notre bel hémisphère.

Je nous propose de nous émerveiller un instant du fabuleux travail de communication ad nauseam de cette marque: sa fonction première n’était elle pas d’être un anti-vomitif?

Et maintenant mettons nous à la place de l’élève grec. Que penserai-je en allant passer mon bac dans un pays dont on vante les ruines comme autant de preuves de l’empire d’antan et qui ne récolte plus désormais que de mauvaises notes auprès des agences de cotation et les remontrances de ses voisins européens?

0 Responses to “belles jeunesses (1 et 2)”



  1. Laisser un commentaire

si point en vous un commentaire, délivrez-le donc ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 80 autres abonnés


%d blogueurs aiment cette page :