Archive pour 11 octobre 2011

Jours tranquilles à Bruxelles, ou présque

petit meurtre civilisé

Moi (à gauche) et  le sombre et jeune crétin tout surpris que je le prie de bien vouloir cesser de pourrir la bande son du film de ses froissements bovins.

Au cinéma, les popcorns pourraient un jour me faire finir à l’ombre.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés