Archive pour novembre 2011

Pendant ce temps là, ailleurs…

.

Bref et navrant extrait d’une conversation entre deux pauvres bougres au bord de l’abîme.

 Charles Bovary: -« à la fin elle meurt« 

 Don José: -« …pareil.« 

Actuellement sur toutes les bonnes planches

lecture

Aurélie Namur a lu son Voyage Égaré et ça fait une trotte!

retours toujours (faut ce qu’il faut)

dans la dernière ligne droite à Océan Nord

Spectateurs de théâtre, faisez gaffe, les fondamentalistes avec le changement d’heure perdent leur latin et semblent prendre le parti d’agonir de chapelets d’injures ceux qui assistent à certaines pièces jugées par eux « christianophobes ».

Ça a de la ressource un intégriste, quelque soit le sens de son poil, et le théâtre, c’est le diable à taille humaine.

Je me prends à rêver d’un illuminé éclairé immolant avec lui (par le feu comme on dit) les locaux de TF1 ou d’Endémol…

mais j’y crois pas trop.

il a fait beau

les gens rendirent donc hommage au soleil caressant

par monts et par vaux, allant, éblouissant

Mais quand il se couche, ne pas se laisser surprendre en terrasse grelottant

ça y est, l’hiver point à l’horizon

Oserai-je m’en réjouir, en ce monde épris de climatisation?

Oserai-je marcher sur la flaque glacée alors que d’autres pleurent encore l’été dit pourri?

ah, je ne sais, on verra bien.

vase clos avec vue

les répétitions reprîrent à Océan Nord, c’était fin octobre, il faisait beau dehors

Dedans on bossait ferme pour faire l’épiderme

Aux fausses pistes, aux turpitudes, au trac allant croissant aux doutes toujours vaillant

Toujours laisser des plumes, ne pas baisser de bras

Cent fois sur le métier remettre à plat l’ouvrage,

Au desespoir d’une vieillesse ennemie

De frèles esquifs tanguent et la verdure, n’est plus cette terre ferme

mais du fil à retordre, ce fil ténu dont on fume les planches.

et ça touille, ça tricotte et ça remue de plus belle

faut y croire les cocos, lâcher le brin d’herbe

épouser la falaise,

bien prendre le vent et y aller, enfin!

« vous dormirez quand vous serez morts » disait mon adjudant.

On Se Suivra de Près

Toujours en ce moment, au Théâtre

Deuxième semaine à Océan Nord,

et c’est pas parceque j’en ai fait la bande sonore

que je vous enjoins à y aller très fort.

Vrac ordinaire

Sur une terrasse de l’été belgo/indien cette dame tira à elle une chaise, l’air de rien, pour y poser son sac.

Devais-je dénoncer un tel geste?

En passant par les cantons rédimés, (Die schöene voegel zingen in der baumen)

un petit tour au Festival de la compagnie Agora, en Belgique germaine,

une grande compagnie dans un beau pays plein de belles gens et on y mange aussi très bien.

On y parle allemand, langue magnifique dont je n’ai hélas à l’époque où j’avais des leçons, pas saisi la beauté.

notez qu’un groupe de joyeux furibards répondant au nom de Patchwork commet désormais là-bas et ailleurs de rugueuses et franches reprises participant certainement au réchauffement climatique mais en riant.

du temps, des gens,

euromillions

Un jour d’octobre, enfin, le grand gagnant se fit connaitre (dans l’anonîmat) et vint toucher son chèque géant.

les discrets journalistes reportèrent seulement qu’il nous avait fait poirauter pour se préparer à sa nouvelle vie.

On apprendra aussi (ça a fait l’ouverture du journal de Francinter quand même!) qu’il va se lancer dans un projet immobilier et placer le reste en bourse.

Pauvres gens, braves européens, réjouissez vous, ce grand jeu de la fortune vous permettra sans doute peut être un jour de venir à votre tour cautionner ce système économique dont de chagrins esprits osent encore douter.

Allons, grattons, cochons, le rêve est là, Euromillions!


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés