À Paris en métro, on dépasse…


À force d’écumer la belge capitale, Paris peu à peu m’était apparue presqu’italienne,

de récents et répétés aller-retours dans le Midi te me la reséptentrionise sournoisement.

Paris ville lumière brasse tête baissée du vaste monde les populasses

sous l’œil d’une maréchaussée qui n’a plus rien de l’hirondelle hélas

Dans le métro, seul et sans télephone, n’est-on pas un peu de trop?

Du premier coup d’œil on remet le touriste

dont l’inquiètude légère, la joie toujours trahie, adoucit et aére les souterrains roidis.

1 Response to “À Paris en métro, on dépasse…”


  1. 1 Karine 28 mars 2012 à 3:01

    Bonjour, j’essaie de vous joindre et ne trouve pas d’autre moyen que ce blog. Pouvez-vous me recontacter ? Merci par avance. Karine


s'il vous vient un commentaire, posez-le donc ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 125 autres abonnés