Archive pour 9 avril 2012

bribes d’Alsemberg

Loin derrière, dans un trou de verdure grouillent de fiers poètes, d’accortes amazones, d’habiles clowns et de forgeant forgerons:

la Roseraie, aux confins de la chaussée d’Alsemberg et dont ici il ne sera pas question.

.

.

Albert, pétaradant carrefour pas très loin d’un brabançon sommet

le silence en lambeaux rampe à dos de cafards sous les passages cloutés.

En terrasse, assourdies, des filles tatouées fument dans l’œil des plombiers.

aux antipodes: la Porte de Halle

sirènes et pavés, m^me brouhaha que plus haut, l’echo en plus, mais aussi des cafés.

.

plus bas t’attend l’autoroute et les vertes contrées.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés