Plöuk


.

Tout le monde doit savoir où c’est et y va sans doute les yeux fermés, alors l’enseigne n’a pas jugé necessaire de baliser le trajet, J’ai donc pu tournicotter un peu en Brabant.

Entré désinvolte, je fus projeté dans le flot déjà dense des figurants,  et tentais de reprendre mon souffle à Alanis Morissette pour parvenir en pleine possession de mes moyens à l’endroit où l’on se saisit des choses.

Entré les mains dans les poches j’eu vite fait les bras pleins de broll et d’un rayon l’autre devai me delester d’articles qui eurent fait la joie du ménage pour en agripper d’autres plus prometteurs encore.

Hélàs! je suis parvenu à sortir sans rien de plus que ce pourquoi j’étais venu, ce qui m’obligea à y revenir deux semaines plus tard, nanti d’un caddy®*.

*ledit chariot ne nécessita pas un kopeck pour rouler, n’est ce pas un peu idéologiquement déplacé?

0 Réponses to “Plöuk”



  1. Laisser un commentaire

s'il vous vient un commentaire, posez-le donc ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 144 autres abonnés