Archive pour 28 août 2012

Des trains…

Gare d’Orléans

.

SNCF est donc membre de l’alliance Railteam° , épique « entité juridique cofinancée » englobant quelques fleurons ferroviaires européens, et vl’a t’y pas qu’ j’apprends, à mes dépends, que les réductions SNCF (membre de l’…) ne s’appliquent pas aux trajets empruntant le réseau d’autres compagnies (membres itou cependant). Car, en gros, Railteam nous vend l’air qu’on respire dans des trains à moitié privatisés, et le bâtonnet en plastique en guise de cuillère qu’on peut casser si une rage survenait.

Ach! l’Europe est sur la bonne voie!

° délicieusement vibrante profession de foi.

Paris est plein plein plein…plein de parisiens (air connu mais d’où?)

À Paris comme partout par les temps qui courent, on se croirait à l’ombre de Starsky, Hutch et du Jacky Show, quand de bonnes et jeunes gens s’évértuent à s’attifer façon années quatre vingt , c’est à dire sournoisement années soixante.…Nostalgie de l’insouciance ou de la bonne vieille guerre froide, quand l’ennemi commun avait un visage?

Mystère mou de la mode en cycles.

Heureusement, Paris sera toujours Paris, avec ou sans Hilton.

Ping-pong au square du Temple

Pas assez de parisiennes et trop de parisiens (dit la scie)

Et un jour, non loin de la Bastoche, au cœur même de la molle valse aux étiquettes vintages,

 Molly Gene vint secouer les cocotiers bleus du Plastic Bar. sous les auspices du preux Ratel

et ça dépota.

.

Ode à l’ostéo

Un poil d’attente…

…En chips farcie de sable froid à grumeaux je me livre.

Sous ses doigts mes os repoussent

Comme neige au soleil,

Mes nerfs refilent doux, ma viande s’attendrit

Après une heure de ce programme délicat je sors me diluer en ville comme d’autres à Jumièges

je suis l’œuf sans coquille

mais flambant neuf

et vais me remplumer…

Il faut vraiment qu’on vive une drôle d’époque car plutôt que d’être ministre de la santé elle n’est même pas par la sécu remboursée.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 120 autres abonnés