Archive pour septembre 2012

good news, raw blues, et caetera

.

.

.

.

Une bonne nouvelle pouvant (comme chez RailteamTM) en cacher une autre, Ratel, fin lettré du Haut Blues, occupe enfin un site .
Ça va donc être difficile de ne pas aller aux concerts qu’il recommande. (et je vous suggère de vous abonner à sa vigoureuse newsletter.
À Bruxelles, Philippe de Kemmeter participe à une expo édifiante (avec ses jolis dessins) qui fait que désormais, quand je serai grand, je ferai petit ingénieur.

Enfin, vous pourrez en suivant ce dernier lien du dimanche admirer les belles images de Myriam Delhaes , c’est sympa l’internet car c’est ma voisine d’en face!

Petites Fables à Bruxelles

 

.

.

.

Bruxelloises, bruxellois, arrêtez tout, lâchez ce tram, cette fourchette, cessez illico cette heure sup’ indigne, revenez de cette autoroute de la mer de toute façon bouchée, arrachez vos enfants à leurs grands parents ou mettez les y et filez fissa rue Traversière 45, à Schaerbeek car la Compagnie Gare Centrale y joue encore ce soir et demain Petites Fables, qui tourne depuis bientôt dix ans, et fait toujours du bien. Si ça ne vous plait pas, voyez avec mon avocat.

lien vers le Théatre de la Vie qui en plus est un endroit charmant même si la tarte manquait un tout petit peu de sel hier soir

 

 

 

 

Gens du Lot II (Ça sent l’sapiens)

En ces temps incertains où on est même pas sûr d’arriver entiers à la fin du Monde, prenons de la distance et visitons une grotte préhistorique…

Enfin, je ne sais pas si je dois promouvoir (gratuitement) ici la Grotte de Pech’ Merle, sis non loin des rives du Lot et de l’incontournable Musée de l’Insolite.

D’abord parce que le tarif est prohibitif : pas loin de 15 dollars européens par personne, c’est envoyé et quand on pense qu’on a certainement tous de la famille qui a bossé là dedans… plumer les ayants droits, c’est un peu fort de café!

Ensuite parce que derrière le pimpant hall d’accueil tout sent le sourd mais profond mépris du piège à touriste, de loin ça clignote, c’est incontournable, tu t’approches et t’aperçois hélas que c’étaient des moukabrins. (tendre néanmoins l’oreille, les appels à la visite sont dignes d’un Lourdes biélorusse)

Enfin parce que cette école où des générations de graffeurs fous se sont appliqués à mâcher le travail à Picasso ressemble plus à un disneyland post Tchernobylien (avec ses grillages anti-poules devant les fresques, ses guides épuisés, ses visiteurs que l’interdiction de photographier semble avoir démobilisé*, ses mousses louches et son café calamiteux) qu’à un berceau de l’Humanité.

Chez nos cousins germains, « Pech! » exprime un regret,

quant au merle, il était dans le chêne (à l’incroyable racine) trop occupé à digérer un chips frelaté pour se moquer de quoi que ce soit.

Conclusion : à voir sans hésiter mais noircir le livre d’or (je n’y pense que maintenant!)

*cruelle déstinée, les cartes postales sont un peu molligasses.

Joie(s) du Lot

Laissant derrière nous Saint Cirq Lapopie, pépite rurale encore toute chose d’avoir été récemment intronisée village préféré 2012 des français par les « internautes de la toile » et l’incontournable Stéphane Bern, via France Télévision.

Passons Cabrerets, et remontant la Célé par la CD41, on tombe -soyons vigilants- sur une des merveilles du pays, une ruche à calembours, un parc à blagues de ferraille et de bois transcendés, un paradis du détournement rouillé où le tétanos est un cousin péteur apprivoisé (ça n’engage que moi). Réalisé à pied de falaise par un gentilhomme des cavernes qui revient de loin pas les mains vides et déridera par ces facéties plastiques jusqu’au plus sombre et dégénéré sapiens sapiens. Ah! si les cruches qui nous gouvernent allaient plus à l’eau et si les experts en croissances pouvaient voir ce que ce type fait sortir des poubelles!

« Peau de voiture »

Enterrons les déchèteries, obscènes gâchis de notre surconsommation, ré-ouvrons les décharges! (en les encadrant un minimum, ça crée de l’emploi) et ne jetons plus les télés mais les producteurs.

le site du musée

lien vers la machine à gloriole

Gens du Lot

.

le Lot, c’est un peu le paradis sur terre

il y a de l’eau, de l’herbe, des monts et des vaux

soleils et lunes se succèdent parmi d’heureux insectes, et des campings…

Ô campeurs! modernes aventuriers

à ce siècle leur rapports variés :

Qui pélerine sac au dos, à pinces, vers Compostelle

Qui en camping-car tout équipé ne loupe pas un journal télévisé.

Qui se mitonne des petits plats au butane

Qui croit conclure la guerre de cent ans par une crotte de yorkshire

Qui se fait livrer des sushi japonais (c’est si rare qu’il vaut mieux préciser)

Encore un mot sur les campings :

hormis les inévitables adaptations dans la vraie vie de l’œuvre de Binet, il y a quand même comme quelque chose d’étrangement apaisé chez ces nomades concitoyens. L’épaisseur des gens serait proportionnel à celle de leur toit?

Enfin, il me faut ici casser du sucre sur le dos lacoste du camping de Figeac qui arbore cinq étoiles alors que les nuits sont bercées par le chant asthmatique de la station d’épuration voisine.
et si tu veux te baigner ne vas pas dans le Lot, verboten car bien trop pollué mais dans la piscine où grumelle bruyamment l’épaisse soupe d’estivants.

Sinon, Figeac, c’est très joli, Champollion a un très beau musée et les églises m’ont ravi.

petit trou noir

.

Sous un soleil de fin d’après midi

un chat est noir,

de toute la terrasse

on ne voit plus que lui.

.

 

 

 

Maternité autoroutière

C’était l’été, les guêpes butinaient aux poubelles le trop plein de ketchup,

les camions paissaient,

les pleins se faisaient, vibrant sous la promesse solaire,

c’était les vacances, on en profiterait.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés