En limousois, je suis bien


N’en déplaise à l’Hérault, ses vagues, ses châteaux,

Ne s’offusque l’Aquitaine aux enivrants coteaux

N’en disjoncte l’Ardenne, à rien d’autre parable

N’en t’esbignes ô Picardie, ô Flandre, ô Bretagne,

Et non plus ne partez pas, l’ Alsace et la Lorraine

Non. Mais nenni point et trois fois non, rien à la cheville n’atteint

les fraiches, ronde et  jolies,

heures coulées en Limouzi.

Voilà ce que je me dis,

là-bas quand j’y suis.

.

PS : Lot, tu tiens trop du paradis terrestre et je suis trop vilain.

Publicités

1 Response to “En limousois, je suis bien”


  1. 1 Jean Debefve, tiens ! 8 octobre 2012 à 10:22

    Je comprends ça !


Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 54 autres abonnés

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :