Archive pour 30 octobre 2012

Pause malheureuse au sans souci.

.

.

.

.

L’acide sans répit s’évapore en grignotant l’univers. Une chips oubliée s’effrite d’une implacable agonie. Le white-spirit zieute l’encre noire en chien de faïence, tandis qu’au bout du couloir, la sonnerie ignore olympiquement l’heure d’hiver…

.

.

.

.

.

Hélas! c’est les vacances…

.

.

.

En ces murs imbibés d’histoire, suintants d’effluves alambiqués, combien de générations d’appliquées luronnes et de zélés larrons se sont libérés -le soir- du joug quotidien dans ce bel élan d’éducation permanente ?

Oui, et combien aujourd’hui à l’heure des premiers frimas, sur le pavé laissés, les bras ballants, les yeux gonflés, et comme un cartable au dos avec le poids du monde dedans ?

car

.

.

…c’est les vacances!

Dans le bel atelier de la rue sans souci règne un épais silence, l’air encore trop vicié empêche tout insecte de venir y fêter halloween

et les presses muettes pour une longue semaine vont s’oxyder en paix…

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés