Archive pour mars 2013

Erratum

.

.

Longtemps j’ai cru à une grasse blague de corps de garde fort en thème, mais non,  j’avais mal saisi César, qui n’a en rien été indisposé après être venu voir (et conquérir) le Pont-pas encore-Euxin.

.

College Waterkloset

Sans titre
(Ixelloises chiottes ou Caïn n’est plus ce qu’il était )

Je vais finir par croire que tout ce latin de cuisine du post précédent [sic] n’était pour moi qu’un prétexte à casser du sucre sur l’impalpable dos de Vinci.

C’est moche d’être retors à ce point.

.
.

.

Veni Vedi…

Longtemps j’ai cru que la Lyonnaise des Eaux (et son regretté Jean Marie Messier) s’était rebaptisée Vinci parce que Picasso était par Citroën déjà pris mais non, il s’agit bien de la cinglante conclusion de la  fanfaronne formule du grand Jules.

Du pavé Bruxellois aux péages de Navarre, des parcs de France aux jardins Portugais des parkings souterrains aux parcmètres sur Mars, cette impériale bétonnière, cette macroboursoufflure pervenche possède et se bétonne tout le sol alentours, l’herbe que nous paissons, le macadam que nous foulons jusqu’aux tarmacs les plus pointus.

.Petit Thouars

Au Petit Thouars – Lutèce

.
Tout? non, seul un petit marécage du pays nantais résiste encore et toujours à l’envahisseur.

la salamandre serait-elle l’avenir de l’homme ?

.

.

Adieu sirène

.

.

.

845 la belle poissonière

.

Ô beauté poissonnière,

je ne draguerai plus sous tes fraiches pommettes,

le ressac a frappé, et dès lors, ailleurs

me fournir en arrêtes

j’irai.

le filet à provisions tendu vers l’horizon

trainant, ô ma douce écaillère,

comme un iceberg ce point d’interrogation

dont les glaces ont saisi mes blagues sibyllines

oui,

tu m’as d’un coup sec pilé dans la farine :

 

tu étais aujourd’hui d’une humeur évasive
et sourde à la farce de mes yeux merlan frit
tout ça parce qu’un vague congre à peine encagoulé
quelques minutes plus tôt avec la caisse s’envolait?

.

Chambre d’A.

.

.

.

   824 en chambre826 en chambre825 en chambre827 en chambre

.

Quand on y pense, tous ces posters, ces cartes postales, ces effigies de génies, de pop stars, de saintes ou d’inconnus en gloire,

c’est la rumeur du monde sur les murs blancs du nid, des invités de marque, des compagnons de doute, des balises punaisées, du renfort et du lest.

Longue vie à la photographie!

.

.

deux vues du bout du monde.

.

.

 au vent du large

.

Sur ce parking tanné par les vents

l’auto la plus étanche se mue en flûte de pan

Et les arbres malingres aux moignons municipaux

chantent à pleines branches, en canon « vive le vent »

.

.

840 au ven t bis

.

Pareils à des aigrettes

où tels des hérons

ils peignent fin la grève

furtifs et aquilins

en quête du trésor, ou de la pièce de cinq…

casqués, sourds à l’écume

ils pillent sous le vent

la plage abandonnée.

.

.

le tourisme comme un des Beaux Arts…

.

.

Musée Guimet

.

Au Troca

Ne vas pas boire un café,

Trop cher et mal famé.

Gardes-toi bien du scoutère

des héritiers du précédent quinquennat doré

Aux privilèges à l’chevalière fort bien chevillés

Mais vas ! oui, vas au musée Guimet

Les gravures de mode y sont estampes japonaises

Tout y est calme, le chant des vers à soie

Entre les lames du parquet …

Et à travers les siècles la porcelaine te sourit.

.

.

(Et quand tu sors, fuis!)

Adios !

.

.

837 Adios

.

.

Je confesse avoir, lorsque sa fumée blanche avait éclairé

un ciel encore tout plissé du précédent,

dit comme ça, un peu en l’air

« Benoit XVI : sous pape »

 mais il n’avait alors fait qu’arriver dans l’ombre de son antédiluvien prédécesseur

j’étais injuste, c’était facile,

et puis pape de nos jours, ce n’est pas un boulot pépère, à priori…

Je salue cependant un bonhomme qui, fatigué, préfère se retirer

mais on va encore dire que j’en veux à Michel Drucker alors que je pense à Cauet.

.

.

à la fenêtre

.

.

828 fenêtre

.

L’homme à la fenêtre attend que ça passe

Comme de l’œuf un blanc

il est dedans

le fauteuil et il passe,

ça se défend.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés