Archive pour décembre 2013

Dans la série : « les Grandes Questions à Travers les Siècles »

.

.

.

.

les Grandes Questions à Travers les Siècles sm

.

.

.

.

.

.

Sacré Carolus Magnus (blackpage vs blackboard)

.

.

Zappa dérivé

projet de produit dérivé

.

.

C’est bientôt les vacances, ou presque, la cloche d’un moment à l’autre va tintinnabuler et de toutes parts, de charmantes têtes blondes se rueront, cartable au dos vers les neiges carboniques, les crèches plastifiées, des moutons clignotant et les souliers par milliers tandis que la télé, notre bonne mère, déploiera la farandole des héritiers de Dorothée…
C’est vraiment pas le moment de diffuser ce que Franck Zappa disait de l’école (en amerlocain, le fourbe) et pourtant, je n’y résiste pas.

. le lien

.

…Il n’avait pas le bouc fleuri ni la langue fourchue dans sa poche le père Zappa mais il s’agit bien entendu de l’école étazunienne, évidemment aux antipodes de ce que l’on a ici, du bon vieux côté de l’océan.
Et il se trouve que FiP rend hommage au bonhomme ce dimanche 22 décembre, ce qui met la première messe de minuit le 22 à 21 heure cette année, mais où ai-je mis ma raquette ?

.

.

Zappa ?

et puis une reprise d’un chant de noël parceque c’est la saison et que s’il ne respectait rien, il savait y faire.

.

.

.

.

.

.merci D pour l’info

Sous le sapin exactement.

.

.

Noël n’est pas toujours chose facile et trouver le courage d’oser un orteil dans la foule inquiète de faire débauche de bolduc peut ne pas être du tout cuit pour tout le monde mais heureusement, le 18 décembre se dessine une alternative :

FLYER gravure

À Ixelles, 128 rue Sans Souci, au fond du passage, une porte d’entrée, puis la première porte à droite, et là, sonnez hautbois, résonnez musettes, les joyeuses et pimpants drilles de l’atelier font étalage de petits trésors uniques et décroissants pour égayer petits et aïeux.…

(quant au modeste bibi, je ne sera pas là, un peu perdu au pays en deuil du Genéral Alcazar, à regarder les cieux flamber)

Et comme la vie est bien faite parfois, puisqu’on n’est plus dans les tranchées ni sous le joug des dinosaures et pas encore tout à fait aux pinces de Google, vous pourrez quelques jours plus tard, du noël encore plein les yeux, assister à une édifiante représentation de la grande tragédienne Virginie Nati des étoiles par la très sainte Compagnie Karyatides.

Virginie au Marni

Au théâtre Marni donc, le 29 décembre à 20h30

.

.

.

.

après, ce sera la bonne année pour faire de meilleurs vœux.

J’eus bien l’honneur…

.

.

`.panorama

.

.

Quel chouette métier, mazette ! Et je remercie Vincent Girard de m’avoir convié à illustrer son « Diable du Pont » dans l‘Hérault de ce frais mois de décembre, je m’y suis bien amusé.

.

I

En enfer…

.

II

…à la surface.

.

III

.les marchands

.

.

.IV

Happy end

.

.

.

pour les plus curieux, vous pouvez en suivant ce lien consulter le numéro en question

.

.

Et un grand merci à

Bruno, Jacques, Anne et Caro

pour leur conseils avisés et leurs angéliques patiences.

.

.

.

.

De la farce…

.
.
.
Autoportrait à la clairière

.

.

.

Parfois le dindon est en dedans
et parfois, c’est la farce qui fait le dindon
des fois l’état c’est moi et d’autres le no man’s land
mais, l’un dans l’autre et à la virgule près
on peut toujours se serrer les coudes.

Thermos sweet thermos (tres)

.

.

.

Thermos.

ilôt replet quoiqu’autophage,
lente soupape aux arômes las
tu campes aux avants postes
malgré bien des escarmouches
et l’horizon que tu constates
constate ton horizon.

.

.

.

.

Serait-ce l’assaison ?

.

.

.

no flux, no flouze

(le retour de nounours aux affaires ?)

.

.

En tout cas ça sent le roussi pour la culture, par les bords ça crame, au milieu ça rogne, ça divise et soustractionne, les affreux sabreurs de fonds font leur office et les (belges) intermittents s’enfoncent dans le flou bureaucratique qui chaque jour, crise oblige, rigueur exige, mayonnaise fige, met l’avenir un peu plus dans la panade étoilée .

Dans les faits, pour l’heure il s’agit simplement d’empêcher les jeunes techniciens du spectacle d’accéder au « statut d’artiste » ( l’intermittence belge ) usine à gaz à l’image de l’état dont les caisses hélas se vident alors qu’il reste encore tant de ronds points à faire pour prouver à l’europe que tout baigne…

[url=https://www.lapetition.be/en-ligne/Art-et-Culture-Les-techniciens-c-est-fini-13676.html][img]https://www.lapetition.be/images/btn_signpet_fr.gif[/img][/url]

. encore une fois, on peut signer même si l’on vit sur Mars, si on apprécie un tant soit peu la petite lueur que fait la belge culture dans le ciel de l’univers et celle que fait la culture dans nos vies, mais ne suis-je pas par trop corporatiste ?

.

.

.

Sauvons la Belgique ! ( ou du moins ce qu’il en reste )

.

.

G momixland

.

.

il y a des jours où tout pourrait filer droit, sans anicroche, des jours où l’on pourrait gouter aux joies de l’automne comme s’il en pleuvait et croire à la pérennité de toute bonne chose et sourire serein en regardant pousser les lardons mais il y a un mais : des andouilles patentées partout tapies pointent à la moindre occasion leurs mesquines mesurettes visant à ne plus miser que sur le rentable. Il s’agirait aujourd’hui d’abolir la gratuité de l’enseignement artistique pour les enfants et les chômeurs de nos belles académies qui brillent dans la nuit comme un phare, un répit.

Et pour sûr, ces enfants qui vont apprendre à voir et à regarder, à tenir un pinceau sans peur, ces gens qui vont le soir dans les ateliers chauffés et humains des académies royales privent froidement de belles heures de cerveau disponible les croissants de ce monde.

Économie envisagée : un million d’euros, (c’est à dire environ deux potentiels nouveaux logos pour la région wallonne où quelques rutilants ronds points à la gloire de quelque passé bien révolu)

Bref, ci-dessous une pétition pour le maintien de la gratuité de tels endroits de perdition (gratuité toute relative quand on pense que c’est à l’éléve de payer les fournitures, soit directement, soit par une participation à une coopérative), si le clic vous en dit (non belges admis, après tout c’est l’Europe, ou du moins ce qu’il en reste…)

https://www.lapetition.be/en-ligne/Academies-La-gratuite-c-est-fini-13660.html

 

.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 97 autres abonnés