Archive pour février 2016

(I was in) The place to be.

.

.

Place to be

.

.

.

D’en Avignon où parmi les déments suis été un mois durant m’adonner à l’autocuisson au risque de finir égorgé par une affiche mal ficelée ou mordu à l’os par un tracteur à bout.

D’Avignon donc -dure dinguerie- j’ai tout oublié sauf que dès que nous le pouvions, mon ombre et moi-même, fuyant la foule et ce soleil a moudre carrare, allions incognito me cacher au frais d’une noble et discrète enseigne, puiser dans l’odeur du livre lu toute la fraicheur du monde et la paix sous la langue de Shakespeare loin des mânes de Jean Vilar et de la barbe à papa.

Muchas Gracias de m’avoir aidé à survécure même si l’neurone certes a pâti (mais où ?)

Si vous ne pouvez éviter d’aller en cette étuve aux noms de rues par ailleurs délicieux, passez donc au Camili Bookstore, ça ne peut pas nuire, peut-ce ?


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 109 autres abonnés