The Show must go on


.

.

 

 

 

.

.

Ah fondre en ce salon et recueillir dans les effluves de synthèse
les dernières nouvelles du monde de proximité.
Avec l’accent…
Et quand au sortir de ce lieu capital j’avise le sol par capillarité jonché,
d’un haussement d’épaule bien dégagée je balaie le gris cri du temps qui passe.
car qu’importe la coupe tant qu’on a l’ivresse.

 

.

.

.

.

Publicités

0 Responses to “The Show must go on”



  1. Laisser un commentaire

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 53 autres abonnés

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :