Archive pour janvier 2021

Petits matins en morte saison

Matinaux s’étiraient insouciants mes pinceaux,
ébouriffés avant d’aller à l’eau
encore endormie quant à moi, calme et tranquille
barbotais l’ombre des godets aux lueurs bègues de la ville.
Au fond de ce silence aimable, derrière l’interrupteur,
la radio encore éteinte entassait ses horreurs.

.

Camping sur Loire

.

(et autres souvenirs masqués)

.

.
C’était le matin,
Je m’attendais, un rien rémoulu loin de dunlopilo
tandis que brumes s’épaississaient
C’était zone rouge, plein été
même les poissons halaient légers

Depuis l’Automne a fait ses courses
l’hiver bat son plein, sournois le froid t’éreinte
Les brumes du lit ont dévié
la Loire coule seule parmi ses ombres
et les poissons sont congelés

à part ça
je m’attends
mais y a l’temps, non ?
.

.

Et quand mon cœur fait « vroume »

.

.

C’est la planète qui pércole.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 113 autres abonnés