Archive pour février 2021

Wir machen eine Pause

.

.

.

.

.




Banc public avec vue

.

.

.

À Mende un banc. Demain – qui sait ? les yachts ne courant pas les rues – mon abri côtier ?

FFP demain nous appartient

.

.

Tiens donc,
alors que nos charmantes têtes blondes de souche sapiens sapiens infusent déjà sous masque toute la sainte journée, l’Europe invétérée reconduirait sans la moindre retouche la très rance PAC ?
Ah ! vieillir ! Infusant dans l’oseille à regarder au loin pourrir ses petits enfants.

Les mesures qui s’imposent de toutes parts ne manquent pourtant pas d’arguments
puisqu’à bien des égards, le mur, on est dedans.

Bref, certains irréductibles ne trouvant pas ces perspectives suffisamment réjouissantes à leur gout, nous proposent de participer à une ICE (Initiative Citoyenne Européenne) qui, si le million de participation est atteint se verra portée au parlement du continent dont il était plus haut question et qui – profitons-en – continue pour l’heure de se draper de démocratie.

Ici donc, une fois n’est pas coutume et ça faisait longtemps, une petite pétition, officielle et destinée à sauver ce qui reste et des insectes, et d’une agriculture… comment dire… raisonnée.

Sur ce, bonne année.

PS : Merci à Sabine D. et Brice C. pour l’info.
et bon anniversaire à tous les Philippe

.

Que d’eau, camarade…

.


Et dans le silence amer des salles et des cafés
on entend les radios super toutes en chœur chanter
l’indécise mais ferme et sévère volonté
de ceux bien-nés qui furent élus pour nous ratiociner.

.

.

Cantal

.

Là haut pas de grands cañons,
d’insectes rares, de crotales tapis,
d’excès ébahis malgré l’écrevisse californienne et le pharisien Wauquiez

Là haut c’est, entre deux touristes fuyant les plaines de bruit
la paix massive de volcans bien éteints
dont les orages d’été sont peut-être l’écho sévère et facétieux
qui sait ?

En tout cas c’est ici que fut inventé la tome.

.
.


légèreté pétalité paternité

.

.

Réflection faite j’aime assez l’été.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 120 autres abonnés