Archive pour juin 2021

Plouf

.

.


.
.
.


























































.

.
Vague suis   
loin d’Hokusaï  
Sur les galets fonds   
ébloui et non.

Square du centre (du monde)

.

.

.

Tous les matins que Dieu pond
elle fait quatre tours du square
ce qui nous fait (confinons
bissextiles et autres histoires)
la distance environ de Braine aux Marquises.

Hormis son âge qui certes un peu la défrise
et cet usage qu’elle a de ce coin propret
d’elle tout ce que je sais
c’est qu’elle n’a pas peur de sourire

Elle a sans doute connu de leur vivant
Léon Jourez, Schépers et Jules Hans
et pourtant on la remarque à peine
madame la princesse du vieux Braine.



.


.

.

Pour aller plus loin :
Alleud : Terre possédée en pleine propriété par son exploitant
Braine : organe que l’on désigne en français par « cerveau »

Let it be

.

.


Un tout grand merci à celles et ceux qui m’ont laissé
à leur fenêtre, terrasse ou balcon matiner
après m’avoir si patiemment nourri, blanchi, logé…
Vérifiez peut-être parfois que
je n’y suis pas un peu resté,
c’est bientôt les vacances et
qui m’arroserait ?

Allez c’est pas tous les jours dimanche alors hop ! une chansonnette

.

.

.

Miss Sète

.

.

.

.

Peut-être,
pourquoi pas.
Après tout
qui sait ?..

.

.

joies simples (en train)

.

.

.

.

.

La rame à peine s’ébranlait que déjà se déployait dans le carré central une un poil épaisse revue de presse :
Ces dames causaient de la chute annoncée de telle étoile de pot de chambre qui l’avait bien cherché, ces messieurs nouvelles hybrides (en gros)
C’est ainsi que les nouvelles vont vite… (nulle part)

.

.

On the bord again

.

.

.

.

.

Il ne faut pas confondre
la fonte des neiges et
celle des radiateurs de feu ma grand mère,
(reine incontestée du potjevleesch*)
ni la dégelée des pôles
d’avec celle plus incertaine
des affreux extrêmes.

*viande en gelée flamande (mot compte triple)

Nevermind…

.

Subversion en marche


.

Tutti futti l’campi de Charybde en Scylla. Et si punks are not dead moi je suis Claude François.

Attention au départ

.

Il en faut du sang froid pour qualifier d’accident de voyageur un suicide sur la voie.
.

.

.

.

Est-ce froide vengeance pour la gène occasionnée ?
Haine recuite envers les perdants trouble fête ?
Cécité plate d’un monde pour ses désespérés ?
Effréné souci du confort moral passager ?


Sans fleur ni couronne, mort inouïe.

.

.

De dos (trois)

.

.

.

.


Vaillants ados qui endurez ce que ce monde a concocté
Merci d’être bon an mal an encore ouverts et habités

.

.

.

Cantal à la coupe pleine

.

.

.

.

Trop d’eau en mai sur le moral du pékin tape
mais à la moindre éclaircie il saura
sous sa peau rosie par les frimas
sentir ses os blanchir dans une petite flaque de gras.

`

.

.

Changer de chaîne

.

.

.

.


Une bonne semaine

sans radio ni

infos en daube

servies.

À tes fontaines

j’ai bu, j’ai ri

Bruxelles sel de

ma vie.

Changer de chaîne

voir du pays

revenir à l’aube

verni.

Seul sur ma plaine  

je suis ici  

plus un microbe  

merci.

.

.



Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés