Archive pour avril 2022

le roi est mort, vive la mer•

.





Merci Arno. 
À ta santé !
Embrasse le petit Jésus
et sa maman pour nous.

.

Liberté Égalité encore raté

.

Même s’il serait écologiquement regrettable que cette débauche d’affiches, de tracts, de salive et autres professions de foi fut vaine et ne changea in fine que tchi.

Même si le présent locataire mieux encore que les Ex a bien mérité de la Finance et bien assez crevé d’yeux en Dame Nation que pour faire un tour de passage clouté.
… même.

Même s’il serait peut-être plaisant de voir enfin toutes ces âmes crispées de morne haine, d’altérité presbyte, de frustrations pérennes par les chaines intubées se détendre la mâchoire et esquisser, qui sait… un sourire… peut être…
mais non merci.

et même si un vote blanc eut fait couler moins d’encre.

Même si dimanche soir le barnum fera certainement “pschiiit”, et que dès lundi sur le perron sans soleil, il fera tout, oui tout sauf « je vous ai compris ».

Bref… Quand faut y aller…

.

.

« geen carrière zonder adviseur« 

.

.

.

Saint Guénolé, priez pour nous

.

.

On l'invoque dit-on lors des conjonctivites, ce qui lorsqu'on mesure l’ampleur du collyre en présence reste frappé au coin du pragmatisme. 
Dans le même ordre d’idée, puisse-t'il dissiper au plus fissa les openspaces. 

.
Sinon il y a l'ail des ours en pesto, ça marche certainement.

.

.

.

Lesconil ?

.


.
La lune est calme et mince et floue 
j'entends des voix par en dessous, 
de glous murmures, suis-je tant fou ?
Le granit un peu tangue,                                                    
au fond ça gronde. 
Suis un cheveu
sur une langue du bout du monde. 

.

.

.

Du progrès

.

.

..

L’île du Barou sort de l’étang
depuis très bientôt cinquante ans,
que ça s’fête ou qu’l’on s’en foute
il y a des choses que l’on n’arrête
et loin des ambitions replètes
des décideurs sans foie ni doute
désormais c’est comme des grands
que s’y butent aussi les enfants.

.

.

Constance du Scrabble

.

.

En ce jour opportun célébrant le jeu millénaire des carreleurs d’esprit,

Je pense à ma Grand Mère qui m’en a tout appris,

À France, sa fille, tante rompue aux Grands Chelems de notre (pauvre) Ère,

À certaine bergère qui en a plein son fridge et qui m’a déplumé lors de bien des parties,

À celle qui m’a vu naitre et qui au quotidien joute avec l’infini

Et qu’en bon fils indigne j’ose appeler ma mère

À ma fille qui, pressens-je, sans merci bien fissa m’enverra paître poussière,

À la langue enfin par qui l’on peut tant dire que j’en reste interdit.



.

.

Bonne année bon vieux Scrabble !

M

.

.

Mante Agile, Terrible et Hantée Inonde et Lumine devant l’Eternel.
L‘unique Exemplaire est Féconde, Et nous, Vilaines et nains, Réjouissons nous d‘Être itou.

Et youpi là et tirelirou !


.

.

Franche rigolade

.

.

Faut-il que cette contrée soit d’ores et déjà si climatiquement confite que pour atteindre de tels combles dans l’art de tomber encore et toujours plus bas sur le même duel en carton ? Et tant que j’y suis : Qui c’est qui télécommande ?

.

.

,

Ni gris ni vert…

.

.

.

.

.

Quai des moulins (2)

.

.

.

Plus besoin de filer en Floride pour en percevoir l’arrière-train
dans les reflets d’étain des rides une eau moisie ne va ni vient
des barques offertes aux salmonelles ondulent au parfum du super
flot cafit d’huiles essentielles loin des rosettes à bétonnières.

.

.

(refrain) :

.

c’était zoli,
c’était beau,
c’est tout pourri,
c’est ballot.

.

Et je remets ici la pétition contre l’éblouissant projet de parking souterrain au centre de Sète (france) qui certes engraisserait bien quelques uns qui croient encore au tout-en- bagnole mais dépouillerait bien plus les sétoises et tois de ce riant petit bout du monde.


la pétition

.

.

.

merci Odile, merci Cousin

Hors champs, des salades.

.

.

.

.

.

Ici j’eusse aimé pour saluer ce redoux facétieux vous lier une reprise de « sometines it snows in april » par les Ramones mais j’ai beau gougueuler rien ne vient.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 137 autres abonnés