Archive pour octobre 2022

Outre tombe

.

Une berge à cédé
quoiqu'on bouge encore,
Soulages décédé
on peut devenir mort
.

Au camping du Salagou

Au camping du Salagou quatre étoiles c’est un peu peu pour faire pare-balle. 
Fissa file, o touristou car ici si ça fait feu, c’est de partout.

Repétition

.

.



Je te vous reviens ici hanté par ma chlorophylie. 
Car si tout petit sous ces philodendrons plus hauts que la Treille, aux feuilles plus larges qu’une Citroën, euphorbes plus pointus que l'Beffroi, Yuccas plus long qu’une Veille de Noël, plus denses encore qu'une Grande Braderie… Bref si sous ses misères incommensurables la Serre de Lille m'a offert un peu de l'Origine du Monde, j'ai je crois grâce à elle pu relativiser les caches-pots du salon. 


Hanté vous dis-je et te remets la pétition 
parallèlement aux éclaircissements de dame Aubry, car c'est un peu la faute à la rouille itou, brutale, imprévue.
Et tout n'est pas perdu car le sinistre de l’intérieur maire de Tourcoing, le petit Gerald Darmanin, à la ville roi des poulets et de l'emporte pièce aura bientôt plein de cactées.


l’été en brimborions

.

.


.
Vive l’été, pas ses moustiques
ses pentes douces, pas ses pébrons
ses heures exquises très éxotiques
ses luxes abstraits, lisons ! lisons !
ses ombres dingues et guère obliques 
ses fesses à l’air sur l'horizon.
Vive l'été pas touristique et
Merci Jean-Paul pour le camion.

Monsterisme

Elle est dingue Martine ! 
Certes on lui doit les trente cinq heures qui n'étaient pas rien et feraient la joie d'un 49,3 mais aujourd'hui, ses think-quinquin-tanks de cabinets verdâtres ont eu pour sauver la planète l'idée du siècle : Fermer dé-fi-ni-ti-ve-ment, dé-fi-ni-ti-ve-ment (je te me le retape pour être sûr) la Serre du jardin botanique ! La plus belle du monde ! LA seule et unique jungle que ne verront jamais les petites lilloises et lois. Et même si c'est pour leur éviter d'être à terme cernés par une végétation du même type (et les bestioles qui vont avec) ou plutôt par plus de végétation du tout (et quelques réptiles pas feng shui) c'est pas con, c'est faire preuve du pire manque d'imagination face à l'indéniable problème de maintenir à 24° ce trésor du patrimoine, c'est nier sa force évocatrice, enterrer l'outil pédagogique, raser l'hommage à mère Nature.

Mère Martine, si tu dois te faire faire des économies tout en restant encore verte, tire voir juste un trait sur tes feux d'artifices.

Bref, vous reprendrez bien une petite pétition.

-image non contractuelle-

Merci à la source sûre qui m’informa de pareil forfait ! Mauroy reviens !

Du Commerce (un café)

À Épinal ce soir-là j’allai petit boire un vin blanc 
avant d’au lit plonger mes nerfs autoroutés et, sirotant 
vibrais encore en discrétos croquant contemporaines et rains 
de ce là-bas des Vosges faisant comme si je n’y étais point.
Et ça alla jusqu’à ce qu’encaissant mon chardonnay 
le patron gentiment s’enquit de ce que je scribouillai
en ce carnet et tout de go le lui montrai alors soudain 
nada : nul officiel, ni presse locale et encore moins miss Épinal, 
juste un « Oh c’est drôle, on dirait des dessins d'tribunal ».

Demain parfois sait s'imposer.

Attente encore

.

Quelqu'un va venir,
ça ne fait pas un pli,
ou bien quelqu'une, 
mais qui ?

Persevere diabolicum

On nous bassine on nous chipote 
on nous noue à tout ce qui pas n’urge 
on nous harnache aux titaniques 
Latour prends garde à la critique 
tout si funèbre à l'horizon 
qu’en a sombré perfide Albion 

Alors qu’allons, sommes bons hôtes 
et sûrs de nos fesses ignifuges 
ne cédons pas à la panique 
nus perfectionnons nos plastiques 
brisons là, minute, papillons 
la chère peau du petit oignons 

Car c'est si bon d’être à la côte 
amer Adam devant l'Déluge 
sûr de son fait, fort de sa trique 
avant que l’Ère ne nous pique-nique 
et qu'on déguste pour de bon 
oppressons les requins citron.

Délivrez-nous du lest

.


L’est pas fameuse la vie sur terre 
quand s’en mêlent ces musiciens ? 
Qui d’une langue belle éstrangère 
qu’on entend toudis comme elle vient 
et fait son miel façon kletzmer, 
 loin des si plats fins fonds mesquins,
de nos soirées inquiètes amères
d'un rien fermement nous retient 
Ensemble comme à l'avant guerre 
un pour tous et tous mesclun !


.

Ej-ce Horo sont en concert tout bientôt vers Limoges et qui n’a pas vu le plafond de la gare des bénédictins n’a pas vraiment vu la France.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez les 144 autres abonnés