Archive for the 'Actualité brulante' Category

Coup de mol (tant qu’on a la santé)

.

.

.

Sans titre (Coup de Mol) 2017, coll. particulière

.

.

.
Attendu que le coude est un muscle qu’il faut savoir lever avec modération.
Étant donné le nombre croissant de nabots véhéments parmi les grands de ce monde
(inversement proportionnel à celui des grands singes, coquin de sort)
et vu que la grippe a prouvé depuis même avant Apollinaire de quoi elle était capable…
je vais peut être bien in fine reprendre du dessert.

.

.

.

Tout le monde peut s’tromper

.

.

.

t-r-u-m-p

 

I have a nightmare

.

.

.

.

.

.

Billet N°11 des nouvelles de la compagnie Gare Centrale

J’ai bien l’honneur d’ici vous présenter le dernier billet de la compagnie Gare Centrale dont l’actualité resplendit sur nos latitudes comme le miel sur la peau de l’ours.

 

billet-mailchimp.

Pour le voir, un clic ici devrait faire l’affaire.

.

 .

Amères coques…

.

.

.

Coquillages et crustacés vont pouvoir se remballer
l’été ne devrait à peu de chose près plus trop trainer
après tant d’maréchaussée…

numeriser-328-playa-5

 

 

numeriser-327-playa

 

 

numeriser-326-vamosnumeriser-325-playa

numeriser-324-playa-3 numeriser-323-playa-2

 

 

numeriser-322-a-la-playa

 

 

numeriser-329-playa-forever

 

 

 
 

 

 

Allez hop ! dans l’poste…

.

 

.

 

.

 
parole errante4.jpg

 

Enfin ! la gloire ! le Bercy du Broadway d’Hollywood en Piccadilly !
voilà mes croquis projetés ni plus ni moins que sur les ondes d’RFI !!!
enfin, sur leur site, et ce grâce à l’internationale vista de Monica Fantini
à qui j’ai eu l’immense honneur de servir de guide dans les bruxellois transports
par une claire matinée de l’hiver dernier.
Si vous le pouvez, munissez-vous d’un casque car l’enregistrement est en binaural, ce qui en  dialecte microphonique et en gros signifie que c’est de la 3D sonore, et qui marche.

Voici le lien vers la page, un petit quart de minute de pub suivra votre clic impatient et la définition laissera hélas un peu à désirer (on est à la radio, ne l’oublions pas) mais ça y est, c’est la gloire, l’académie française, l’almanach vermot ! le manitoba ne répond plus !

Merci à Monica Fantini qui a pris le train pour prendre le tram, pour sa confiance et cette belle et généreuse idée.
.
.
.

parole errante2.jpg

.

.

.

.

.

.

.

 

fier comme bar tabac…

.

.

RADIO DEBOUT d'essaisSM  -c- on aère

 

 

… le bibi, de s’être vu confié par Syntone (pour le n°6 de son aventure de papier) l’illustration d’un article sur la belle envolée qu’est Radio Debout, place de la République… J’en avais déjà un peu causé, en mars, de ces artisans du Grand Soir qui ont, tandis que les micros de BFM et consorts pendouillaient aux ceinturons de la maréchaussée, capté un peu de notre besoin d’utopie, de communion, de grandes choses à taille humaine.

.

.

.

RADIO DEBOUT POUSSES sm

.

.

.
Les Carnets de Syntone donc, une revue qui cause de son, vous savez, le bruit une fois saisi par le microphone, et qui vient par les ondes ou le web vibrer entre nos feuilles, eh bien ils en parlent, et c’est assez éclairant.

 

 

RADIO DEBOUT TABULA SM

On commence à le trouver en librairie et on peut aussi toujours s’abonner ici.

 

RADIO DEBOUT pour rire SM

 

 

 

Merci à Etienne pour sa confiance et à la République pour ses courants d’air.

.

.

.

.

.

 

Gare Centrale en le IN

.

.

.

AXE d'avignon

.

.

Bruxelles a beau être à la pointe en de nombreuses matières, de la mousson délocalisée au trempolin des Goldman Sachs, c’est aussi et surtout un joyeux vivier théâtral et un certain Jean Vilar, neveu d’Eddie Merckx et belgophile de renom ne s’y est jadis pas trompé en créant tout un festival pour accueillir sans grumeaux la crème de ce bouillonnant bazar.

Certes, il y a donc l’incontournable théâtre des Doms, le Guilgamech et la Manufacture, entre autres, qui programment les pimpants ressortissants de la cocagne du Nord mais, cette année, cerise sur le gratin, y a la compagnie Gare Centrale qui joue dans les jardins de la Vierge du Lycée Saint Joseph autant dire dans les pas de Molière et à l’ombre de Racine bref, dans le IN, la cour des grands s’il en est et c’est ni rien, ni tous les jours, mais ça n’engage que moi qui suis bien content pour eux et d’ailleurs c’est complet.

 

 

 

 

 

Vaudou doux (faire feu de tout bois)

.

.

.
CHARLES le M

 

.

Lors d’une manifestation, dont c’est la mode aujourd’hui
On a hier à Mons pendouillé avant de la cramer une marionnette
à l’effigie du dernier premier ministre que le royaume aie connu
(inconsistant notoire, fantoche avéré, bisounours en gelée) et depuis…
on se pâme à gauche,
on beugle à droite,
on pousse sur les plateaux de hauts cris d’orfraie.
Les proches parents de l’état dans lequel est le pays parlent,
index vers le ciel et sans ciller de « terrorisme »,
On accuse le syndicalisme, assoiffé de sang bleu, de « retour au Moyen Age ».

Il est savoureux de songer que la Belgique qui n’existait pas à cette époque opaque
y goutera bientôt par les soins redoublés d’un gouvernement croisé de lobbies
dont le brave Charles Michel, délicate victime de ce cuisant forfait, 
n’est autre que l’homme de (courte)paille.

.

.

.

.

.

.

.

 

chouette il pleut

Numériser 232 SELF Printmeps

.

.

C’est le printemps,
Poussent les jonquilles vers le firmament,
Maman que j’embrasse et pourquoi pas papa
Qui sur ce petit monde gentiment m’accueillirent
Et poussent les jonquilles,
Et vive le printemps.
(photo non contractuelle)

 

.

 

.

 

.

 

.

 

 

Adieu belle marquise

…

 

Il y a des gens comme ça, qui vous font croire aux fées.

Ta discrétion solaire, ton regard, ta voix, ce parfum…
Un balcon en forêt, un phare dans le brou de noix.

Tu vas nous manquer, fièrement

Adieu Marie Kateline et merci, infiniment.

 

Recyclons les beaux monuments d’antan

Ah la bonne nouvelle !
il se trouve donc des gens assez nombreusement réveillés pour passer la nuit debouts sans craindre ni le froid ni la pluie ni le matinal crachin du coquin préfet.
et une radio d’y naitre et émettre de 18h à minuit

Si vous voulez vous aussi être au chaud avec eux, c’est par ici.

Et  la pétition pour soutenir un mouvement qui redonne du lustre à nos jolis monuments, c’est par là,

Répupu

 

les archives des précédentes nuits de ses dangereux activistes.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 120 autres abonnés