Archive for the 'Gravures, eaux fortes et bain moussant' Category

Chère Bonne Maman

.

.

.
my first kitchen

.

.

.
En ce fumeux quinze aout
Je me souviens d’un quatorze juillet passé avec toi à la fenêtre de ta cuisine.
En chemise de nuit, tu tordais le cou pour mieux voir le feu d’artifesse
Par la bonne maire de Lille offert.
il y en avait de belles et dans la joie, de surprises en surprises tu rayonnais.
Sacrée nouba !

Un peu plus tôt dans la journée
tu avais vu dans le poste un pékin moyen
fleurir d’on ne sait où la tombe du soldat inconnu
en se payant une tranche de Guy Moquet.

C’était il y a belle lurette, depuis, on a changé de pékin et tu es au cantou.

Où en es-tu ?
Cernée d’invisible, d’atterris permanents et de bonnes âmes en blouses roses…
Entre quelles eaux ?
Aux fraises de quel mai ?
Le pries-tu toujours, le Là-Haut,
d’enfin daigner remballer ?

Et moi sur la berge, vaguement transparent
con comme un balais,
J’espère en barbotant ton départ qui n’a que trop duré..

.

.

Image

.

.
.
.

.

 

NB :  Cantou, en occitan signifie « au coin du feu  »  et en pékinois de france  » Centre d’Animation Naturel Tiré d’Occupations Utiles  » ( c’est bon à savoir )

.
.
.
.
.
.
.

Réclame à couche subliminale

.

.
.
Ah ! Villeneuve les Maguelone…

ses flamants roses, son petit train, ses dos d’ânes morts et ses salins,

ses caméras, ses grandes figures, ses platanes, ses trop longs murs et ses machins…

C’est un bout de la France et on y danse,

au bout de l’Hérault et on y go,au bord de la Côte et on y vote…
.
Petit troc 2

.

.

Le P’tit Troc est assurément un endroit certain
et ce qu’on y mange, on le digère bien
ce qu’on y boit ravit son bonhomme de chemin
et en terrasse ou dans les tapis, fondez sur l’antillais boudin,
élisez le rouge ou blanc vin, que sais-je ?… allez y bien !

Et puis d’un autre lieu pointu ne serez plus qu’à un vol de cochonnet
qui du mardi au samedi de 10 à 18 plombes
-faut-il le rappeler ?- arbore ma vie mon œuvre à ses cimaises oblongues
et mes petites épreuves de vous voir ravies seraient, et moi fort honoré.
( jusqu’au 29 mars et il y a un changement d’heure qui nous pend tous au nez )

Aux cimaises bien suspendu.

. musique !

.

.
.

expo
.
.
.
.

J’ai l’infinie joie d’être bien content d’être aux cimaises du Théâtre de Villeuneuve les Maguelone suspendu, pour y passer l’hiver sous forme de quelques épreuves commises de ci de là dans ce bas monde si plein ma foi.
Au menu, des arbres d’un peu partout, des intérieurs un peu flamands (c’est crucial ça, les intérieurs flamands) et quelques toilettes de tous pays (surtout d’ici, un peu d’ailleurs) . Jouasse donc suis et pas peu fier de remercier ici toute l’équipe de ce lieu plein de grâce. Vernissage vendredi Saint Valentin à 18h30.

.

.
.

panoramaviemonœuvre

.
.
.

.
.
.
.
.
.
.

Polygone aux nues

.

.

.

Montpeul sous les nues.

.

.

Montpellier en mars dernier, que d’eau sous les ponts depuis !

que de couacs en haut, que de coins perdus, que de cases décochées,

que de cœurs brisés, que de cris tus, que de casses du siècle…

 

Oserai-je vous inviter à regarder ce document de la Fox sur l’happy 90th birthday de Mr John D. Rockfeller, c’est très délicat et si précurseur de Davos… c’est pas long et délicieux (tout le site l’est d’ailleurs)

On ne le dira jamais assez : sauvons les riches !

.

.

.

.
;
;
;

;

(merci au Ratel pour le site)
.
.
.
 

Oté vilin Bejisa

.

.

.

Image

.

.

.

Une tit’ pensée pour la Réunion qui décidément n’a pas du rigoler.

.

.

radio freedom

.

.

 

 

 

parmis nous sont les super héros…

.

.Coup de Villeuxsm

.

.

.

.

Qui rentrèrent d’halloween le bide un peu en vrac

pris la main dans le sac de l’opulente routine…

Gageons qu’un beau jour, pour Noël on verra pour de vrai

Batman (TM) et Breatney Spears (TM)

dans une verte crèche bio accueillir

entre l’âne MacDonald (TM) et

le flambant bœuf Jardiland (TM)

un top petit Jésus (TM) mais

un beau jour pour Noël on

nous montrera l’huis,

nous remerciera.

Et peut être

errerons-nous, nus

alors, sous les guirlandes de cameras

de ce nouveau Bethléem et qui c’est qui rira ?

ben, c’est Nabila.

.

.

.

.

hier je m’a baigné

.

.

planchette sm

.

.

il faisait un temps à ranger les méduses,

un léger vent du large retournait les crêtes

de jolies vaguelettes s’éclaboussant entre elles, et souriant

dans mon costume de phare, je refaisais la planche.

.

.

Fulgurance à deux vitesses

.

.

Frontignan sm

Frontignan Plage

.

.

Fissa fissa

fais ce que dois

oh ? ah ?

oui da ! car

Fissa fissa

plus ne seras

.

…ou bien laisse pisser

.

.

Avis de recherche

.

.

Roches Noires ou peu s'en faut sm

Plage du Trou d’Eau

.

.

Coquillages et crustacés farandolèrent et firent la baie

d’honneur au joli plastique sachet en couleurs

qu’un vent fripon à ma vigilance avait soustrait.

et pas l’ombre d’un cétacé pour me le ramener.

.

.

(je ne suis pas) une bête de concours

.
.

.

.Hondchoote veranda sm.

.

.

Votre modeste blogueur à la pointe sèche a – fait rare – récemment concouru, mais les circonstances firent que le jury quoiqu’international s’est trompé et ne m’a pas élu lauréat du prix humblement convoité.
C’est pas grave, rien ne presse, tout le monde peut être à côté de la plaque et s’estompe déjà la grande décèption de votre humble mirliton qui aurait pu dire en intervioue que tout petit déja il n’aimait pas trop perdre à la course en sac.
Alors j’écoute le dernier album d’Anne Sylvestre en regardant la mer et pense un peu à Pierre Mauroy.

.

Hondchoote stairs sm

.

 

Ceci dit faut pas non plus cracher dans la soupe et j’ai vraiment bien l’honneur d’exposer quelques flamandes épreuves parmi les miasmes de David Lynch et 33 autres fines lames de la pointe dans cette fière maison qu’est le Centre International de la Gravure et de l’Image Imprimée.

C’est à la Louvière et ça vaut le détours.

 

 

Whole Lotta Love (air connu)

.

.

Un tel pâté, c'est Jesus ressucité à l'age de Noël

En souvenir d’un pâté mémorable

.

.

Certains repartent avec une bouteille d’eau du Gange,

d’autre une boite de sable du Sahara (mais l’un l’autre n’empêche pas )

ou mettent à la banque les dessous de Madonna.

Quant à moi, si par hasard aujourd’hui je mourirai

voilà ce que pour sûr j’emporterai

et déclare ici encore et encore mon inextinguible et reconnaissante flamme …

Aux marmelades de coing
aux confitures de mûres
aux pâtés de marcassins
élevés sous la hure
aux tartes à la rhubarbe
aux dorades du Beau Père
au maternel gâteau au chocolat amer
à la mousse au chocolat du même tonneau kif kif
au confit d’oie du gers fait sur Yvette-le-Gif
Aux crêpes au curry sur mesures
à la Tarte aux Myrtilles
à La Glace au Spéculoos de Sète

au Rougaï du Salagou
À certain Lapin aux Pruneaux
Au Chutney d’Oignon d’Anne
à la soupe au poireau
à la frite disparue de la place St Josse
à l’houmous de la mort aux ânes qui tue
à la prune, à la poire, au calva
à la regrettée purée de ma Mère Grand

Au riz chelow du beau frère
aux tomates farcies de ma sœur
à l’amsterdamse apfelstruddel de ma sœur
à l’anguille de caravane de mon autre beau frère,
aux frais biscuits de ma cousine…

Toutes grandes et bonnes choses et si ce je ne puis être exhaustif ici
comment les oublierai-je? qui des cuisines vinrent et viennent,
et du jardin, du fond des bois ou d’on ne sait zoù sinon du cœur
en vrais dons du vrai ciel déposées
dans l’assiette renversée de nos papilles radieuses,

Ô fugaces pointes de pérennité.

poil à la Santé.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 124 autres abonnés