Posts Tagged 'chanson sotte'

Du progrès

.

.

..

L’île du Barou sort de l’étang
depuis très bientôt cinquante ans,
que ça s’fête ou qu’l’on s’en foute
il y a des choses que l’on n’arrête
et loin des ambitions replètes
des décideurs sans foie ni doute
désormais c’est comme des grands
que s’y butent aussi les enfants.

.

.

Aux petits petons d’antan (mobilité douce amère)

.

.

.


L’un puis l’autre et en avant, 
nos pas des villes furent le ciment
entre les crottes ils slalomaient
vers nos futurs élégamment, 
hors des clous occasionnellement

Désormais il faut c’est plus sûr
Même en la plus sous-préfecture  
éviter les vélos fuyant
les autos, assoiffées qu’elles sont  
d’espace plus que d’hydrocarbures. 

Car effarés qu’ils sont, ces bicloux  
de leur passer dessous les roues, 
taillent des croupières au plat piéton,
c’est veule, c’est vache, c’est lâche, c’est con. 
C’est aussi ça la république en marche.

.

C’est l’automne,

.

Sans bruit meurent les feuilles qui
Sans bruit croisent les champis.
Tandis que se grattent les poux,
dans les champs gloussent les perdrix.
Est-ce tant mieux ou est-ce tant pis ?
et si c’est tant pis on s’en fout
C’est l’automne et c’est la vie
Et si c’est la vie, c’est à nous.

(Poil au flou)


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 137 autres abonnés