Posts Tagged 'début de la fin des haricots'

Photo de classe (celle avec les grimaces)

.

.

Amoureux fou de la maitresse je cherchais tétanisé quelle grimace faire sans compromettre notre hyménée et c’est tremblant, contraint, contrit qu’enfin vers elle j’esquissai une timide convulsion du nez, implorant son céleste aval.
Sa moue terriblement glacée de louve silure exorbitée m’a précipité net hors champ d’une prometteuse éducation.

.

.

Sottes humeurs

.

.

Mère Nature,
tu l’fais exprès aussi,
sans cesse tu nous soutiens
à tout bout d’champs nous supportes
et à la fin tu t’étonnes qu’on ne te remarque plus
et qu’on s’offusque même quand soudain tu prends la mouche et t’emportes.
Il va falloir Mère Nature je crois songer
à te trouver un bon avocat…

.

Mister Univers

.

.

Parallèle à Space X
Il garde la place,
garantissant l’espèce
de laisser une trace.

.



Adios encore

.

Excuse-moi de revenir avec ça mais quand en aout nonante trois,
en la Gudule et sainte Michel Julos salua le défunt roi Baudouin
s’est-il crâmé à ce point auprès de ce qui restait alors de nation
pour qu’aucun ponte d’ici et maintenant n’ose se monstrer le saluant ?

Ou bien c’était-y lui le roi
et personne à sa cheville
pour le retenir.

.

« … Adieu faux décor
l’esprit cherche place
dans le désaccord
de ce qui fut nous »

à 1.26’47 »

Mais je ne suis pas toujours bien au courant et les obsèques nationales ça te plombe une pandémie
alors loin de moi l’idée de jeter la moindre petite pierre à qui que ce soit.

.


la fête

.

.

.

En Ardennes

.

Quand tout de ruine sera sans doute je prie pour ça toujours encore coquelicot reviendra.

.

.

Et derrière lui oiseaux, forêts, symphonies et fracas
On aura nous
tout le temps nous
de reposer.

.

QR ?

.

.

¿

Qui suis-je
De quelle chapelle à quel saint
dans quel courant
sous quel régime à quel parfum et
quelle mouche hélas nous a si là piqué

?

.

.

l’Os

.

Sous l’œil froid de ses pairs

l’apprenti goëland

du partage fait l’impasse et

rien non (rien de rien) ne lui manque

du Juvénile West Kayne

de la vieille Kardachian.

Quelle mouche es-tu-je ?

.

.

.

.

D’une fenêtre l’autre, loin du chaos,
des olympiades. Imperturbable
tu ponctues de tes assauts têtus le calme plat, le désert mat où nos reflets repassent et à mesure se ressemblent.
.

.

.

Berceau de l’humanité.

.

Peut-être poissons fûmes, sans doute amibes ou calamars, en moins moches, en plus gauches c’est selon,
en tout cas sommes encore bien touchants quand on se jette à l’eau.

Mais on dirait qu’à l’horizon les choses évoluent et que selon le sacrosaint principe du ruisselement nous arrive sur le coin de la cafeière le déluge, allègrement.

Bon…

Barbotte enfant de pélagie, ton tour de boire est arrivé.

.

.

Well All right.

.

..

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 113 autres abonnés