Posts Tagged 'demain il fera beau'

Corniché


Hier nous échappe,
Aujourd’hui pue des pieds
mais
l’amer est trop salé et demain trop occupé
alors
ricochons, ricochons
loin des pompeux cornichons !

.

.

.

.

Et toutes mes excuses à celles et ceux qui reçurent ce message deux fois, un bug de l’an 2000, désespéré de ne jamais sévir est ce matin passé par là.

In excelsis déo.

.

.

Les anges transpirent l’encens par leurs ailes diffusé.
Ainsi si bon ça sent de Rome jusqu’à Camaret.


.

.

la fête

.

.

.

Kwéï ?

.

.

J’apprends qu’on dit du goéland qu’il pleure ou raille et je lui entrevois soudain un faux air de crocodile ou d’autoportrait.

.

.

Berceau de l’humanité.

.

Peut-être poissons fûmes, sans doute amibes ou calamars, en moins moches, en plus gauches c’est selon,
en tout cas sommes encore bien touchants quand on se jette à l’eau.

Mais on dirait qu’à l’horizon les choses évoluent et que selon le sacrosaint principe du ruisselement nous arrive sur le coin de la cafeière le déluge, allègrement.

Bon…

Barbotte enfant de pélagie, ton tour de boire est arrivé.

.

.

Loin de tout

.

.

(de rien)

.

Well All right.

.

..

.

.

Cantal à la coupe pleine

.

.

.

.

Trop d’eau en mai sur le moral du pékin tape
mais à la moindre éclaircie il saura
sous sa peau rosie par les frimas
sentir ses os blanchir dans une petite flaque de gras.

`

.

.

Au large

.

.

.

.

.

.

Face à l’horizon flamboyant neuf, les pieds dans la carte postale,
on s’extasie, se sent petit, on est humain.

Las, épastrouillé par tant de beauté
les bras t’étant tombés tu ne rattrapes pas le masque qui,
emporté par le vent fripon se méle déjà à l’onde et
bientôt vogue au large où tu n’iras jamais.

Allons, avec le temps ça s’diluera.

Un beau jour il pleuvra des masques en poudre
et les martiens riront jaune.

Ça fera un joli vert.

.

.

.

à propos de masques, un petit lien (en anglais)

Voir du monde

.

Voir du monde
Boire un verre
Manger un morceau
voire une glace mais…
Quel est ce halo ?

.

.

.

.

Une Toussaint peut en cacher une autre.

.

.

Super U des antipodes réunionnais .

Et voilà c’est fait, l’auteur de ces lignes a remballé ses cadres et laissé les murs du Méli Mélo reprendre un peu leurs aises.

Merci à celles et ceux qui m’ont fait l’honneur de passer. Ça va prendre du temps mais j’aime autant vous prévenir, je reviendrai !

Itou grand Merci à Gaëlle et Émilie, fine et vaillante équipe du Méli Mélo et à Domi Doré qui des cimaises tire les ficelles (sauf que c’est des clous*). Ce fut grand honneur et plaisir.

.

.

* moi j’aime bien les clous.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 113 autres abonnés