Posts Tagged 'mardi 14 mai'

fable de saison

.

.

.

.

.

L’autre jour la Fontaine aurait bien ri aussi :

.

Trois cent yacks eurent beau fondre aux confins du Tibet

Sur Bruxelles Capitale, mai restait fort frais 

Et ses matins sévères faisaient peler le jonc

Du sans domicile fixe dont on taira le nom,

Mitoyen de la passe qu’emprunte un train sur trois

Dans ce pays exsangue qui nourrit bien ses rois.

.

Il décida (dit-on) de s’offrir à l’aurore

Une petite flambée puisqu’il n’était pas mort

Las, le feu s’en prit coquin au câble mal isolé 

Qui nourrit le fier flux de navetteurs excentrés

Et ma riante contrée, Capitale de l’Union, 

À l’aube des élections sur le coup disjoncta.

.

Le patron d’infrabel relayé par la presse 

Voulut qu’on pendouilla l’auteur d’un tel méfait

Parti, on l’imagine sans laisser son adresse.

.

Il suffit donc d’un rien pour bloquer un pays

Et des riens de cet ordre il en pousse jour et nuit

Mes yacks du début te l’auraient dit aussi 

Croissance, la Terre surchauffe, compte tes habattis.

.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 102 autres abonnés