Posts Tagged 'mère nature'

Elle était bonne…

.

.

.

playa  homo sapiens sapiens  - copie

playa 135 - copie

playa  138.k - copie

.

.

O Bonne Mer, tu nous en donnes
des vagues à l’âme, de blonds embruns, des heures planes
à ne faire rien que barboter sous les nuages évaporés
Ah ! scruter sous tes bigoudis les hauts fonds d’entre deux bouées
Ah ! braver -tant qu’on a pied- ta secrète immensité.
Ô Bonne Mer, Tu sales nos vies proprettes
Tu décoiffes, tu délies, retournes et rejettes
les fétus que nous sommes à leurs pâles conquêtes
et nos corps bradassés à nos ronds de serviettes

.

.

playa   136 - copie

playa  maternita 144 - copie

playa  paternita  143 - copie

playa n  141 - copie

playa   139 - copie

.

.

.

.

.

.

Taïaut à la playa

.

.

Tandis que dans la plaine tintinnabulent d’habiles chasseurs
dégommant à tue tête d’abasourdis bestiaux qui ne faisaient que paître
je me souviens du temps où nous vivions ensemble et sous les nues
en bonne intelligence, bercés par le ressac, et quasi nus…

.

playa aSCANon 38.

espon 7vamosalapya - copie

espon 13vamosalapya - copie

espon 14 vamosalapya - copie

playa 4 ever

playa a

playa again

playa itou

sur la playa.

palavas playa naïadaaSCANon 22

.

 playaaSCANon 21

Soudain tombèrent les masques embués et les ventres ressortirent, 
à l’abri désormais des regards médusés. 
Il aura suffi d’une équinoxe d’averse pour nous rendre au parking, au métro, à Brignoles…
Et la plage et la mer enfin seules s’échangent 
coquillages et crustacés contre mégots et vidanges. 
Et alors qu’à l’horizon pointille la blanche caravane campingcariste, par les chemins c’est l’hallali des palombes.

.palya SCANon 20

Et la pétarade
 comme autant des claques 
à cette passade estivale, ce rêve harmoniaque.

.

.

.

.

.

.`

;

rebel (Lot)

.

.

.

.

.

.

Veillant sur ma casserolle

comme Raboliot sur ses collets

je me sentais pousser

des plumes – c’était mon duvet

des ailes – c’était les moustiques

de l’âme – c’était le vide…

.

..

des vacances, enfin!

 .

.

.
(depuis, il doit y avoir une fuite : sous les ponts de l’eau a coulé)
.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 128 autres abonnés