Posts Tagged 'Ratel'

Jeux de mains

 

 

L’autre soir de passage à Paris, j’ai eu droit à
une petite révélation en forme de franc qui tombe
faisant dans ma comprenette un cristallin bruit lumineux :

« Ah le bête plaisir que d’entendre sous ses yeux des gens jouer et chanter- me dis-je donc-
à même le sol, à même le nous, loin des estrades à fumigènes, grosses caisses et gros soux, itou loin de l’ordi,
et faire de la musique (fichtrement bien d’ailleurs) et nous rendre
par la sincère (mais fausse) simplicité de leur art
simples (nous), beaux (elles surtout), et plus humains qu’en arrivant (moi en tout cas) ».

Pour cette petite perle de soirée et la ci-devant révélation, muchas gracias aux Cuckoo Sisters
(et à ce vieux grigou de Ratel)

.

.


.

.

.

.

.

 


.

.

En plus, comme c’était rue Bonaparte (rien qu’ça), ce fut un grand moment : j’n’avais jamais zgribouillé aussi près de les Beaux Arts de Paris et de la Cadémie… Que d’émotions !
encore merci Cuckoo Sisters (and brother Owl)!!!

 

 

Publicités

à Montreuil, il y a des salons… et parfois on doit pousser les meubles…

.

.

montreuil1

Odalisque au Bar du Marché (d’après la jolie croute au mur)

.

.

 

Montreuil3

Sous la croûte au Bar du Marché

.

.

Faute de mer alentour, il y a des bistrots où l’écume d’une mousse rendit son souffle au misérable que j’étais

après un plongeon dans le grand bain bouillonnant des illustratrices et teurs qui tenaient non loin salon (c’était en novembre, mazette déjà!)

en bon illustre inconnu, j’y étais allé incognito, et furtivement le restais…

.

.

montreuil2

à gauche de tout cela…

.

Dans ces bars au calme délicat, il y advient des concerts,

il arrive que ce soit le prolixe et nébuleux Ratel qui les ourdisse

Et ce weekend, ça va barder outre périph’.

la rencontre sans merci du Sherif Perkins et du Mystierious Asmathic Avenger (je ne m’en lasse pas)

http://asthmatic.avenger.free.fr/
http://www.sheriffperkins.com/

.

Echos de l’an dernier.

.

L’an dernier, c’était l’hiver et mes oreilles eurent la joie

d’aller un peu plus souvent qu’à leur tour prendre l’air, et le bon!

.

Fatima Tabaamrant aux Halles de Scharbeeck

musicien et danseuse de FATIMA TABAAMRANT aux Halles de Scharbeeck

.

FATIMA TABAAMRANT, reine amazighe, tenant fièrement son rang berbère, sur le tapis roulant de musiciens implacables armés de jolis couteaux qui coupent.

le danger venait cependant plutôt des hauts parleurs : j’y ai perdu un peu de mon oreille gauche mais tant pis, me disai-je alors , la fin du monde étant à l’époque assez proche, et j’ai continué sans.

.

Sherif Perkins sous l'emprise d'une fausse blonde (la bière que j'ai bu)

Wasted Pido Furioso

.

SHERIF PERKINS (de Paris) et WASTED PIDO (de Venise), deux furieux one man bands qui écumèrent de leurs riffs gracieusement furibards la morne Europe en fin d’année, sautant à pieds joints comme d’habiles diablotins sur les non-événements du millésime finissant, et alourdissant certainement la facture énergétique du London Calling, (à Ixelles) dont la cave peut donc être habitée. (Merci pour l’info au Ratel , qui a un bel agenda)

.

images non contractuelles mais néanmoins ici et là.

images non contractuelles

.

Enfin, les sons de l’lintrépide et généreux BRICE CANNAVO, sculpteur avisé de sons choisis, de mots dits qui nous cernent et nous donnent à entendre le dedans d’autres. Le guide n’est pas bavard mais les vues imprenables autant que généreuses, et si c’est chose bluffante en octophonie, ça marche aussi très très bien en stéréo.

Merci encore à cette corne d’abondance qu’est la Rue K.

JONSSON & JONSSONs

.

J’avions oublié les  JONSSON & JONSSON et c’est pas bien parcequ’ils sont très sympas, qu’ils jouent de belles compos et font des choses épatantes avec leurs deux voix, un peu comme des Beach Boys mais liégeois, ce qui est plus inquiétant, cdonc s’arrosa.

( ils sont au Grain d’Orge, à Ixelles le 9 février )

.

.

good news, raw blues, et caetera

.

.

.

.

Une bonne nouvelle pouvant (comme chez RailteamTM) en cacher une autre, Ratel, fin lettré du Haut Blues, occupe enfin un site .
Ça va donc être difficile de ne pas aller aux concerts qu’il recommande. (et je vous suggère de vous abonner à sa vigoureuse newsletter.
À Bruxelles, Philippe de Kemmeter participe à une expo édifiante (avec ses jolis dessins) qui fait que désormais, quand je serai grand, je ferai petit ingénieur.

Enfin, vous pourrez en suivant ce dernier lien du dimanche admirer les belles images de Myriam Delhaes , c’est sympa l’internet car c’est ma voisine d’en face!


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 130 autres abonnés