Posts Tagged 'RIP'

La reine du pounti est au paradis.

.

.

Un jour tout cesse et on laisse en bas les souvenirs.

Elle aurait voulu faire l’École des Chartes mais en ce temps là on ne choisissait guère et elle intégra la charcuterie familiale.

Si elle n’a pas fait carrière dans les vieilles pierres, elle aura été (et pas seulement pour ma pomme) un précieux témoin de la France d »avant » et surtout l’alerte cerbère, l’intègre monument d’une franche gastronomie, l’arverne incarnation de Ginette Mathiot.

Tutoyant l’écrevisse sur le chemin de la casserole, connaissant le prénom de tous les salers, cantal autant que Conté ou Mimolette, portant l’improbable pounti aux sommets fleuris et son aligot, par Toutatis! son aligot… À moins que ce ne fut de la Truffade…

… Janine, ne m’en voulez pas, moi qui distingue à peine une gaufre de Liège d’un Kougnaman, mes papilles resonnent encore de vos bienfaits… Repose en paix.

.

.

.

Le Duke hélas a eu son compte

.

.

Adieu Georges Duke Major bl

.

.

Depuis que François Villon a montré le chemin par d’autres et Jesus (prononcer « Djizeuss ») avant lui défriché, ils n’arrêtent plus de s’y bolider en une longue et déchirante ribambelle de glorieux défunts. Après Ray Manzareck et Georges Moustaki ce regrettable printemps voilà le grand Georges Duke, roi de la trille enchanteresse et des nappes bien troussées devant l’Eternel et le très saint père Zappa dans l’au delà des spotlights et des poêtes, sous les arches veloutées et fleuries des muses reconnaissantes.
RiP cher mother et merci pour la joie.

Richie Havens au ciel

Richie Havens est au ciel,
autant dire qu’il paye pour ses crimes, l’avez vous vu à Woodstock semer avec sa guitare sèche plus de ferveur et d’effroi que Rammstein avec tout leur arsenal ?

.

bad niouze matinale

Freedom…

.

.
Il faut dire qu’il y avait dans ce bœuf brulant une copieuse nuée de mustangs dont Milène Farmer n’est pas près de voir la couleur.

Sachez par ailleurs que Metallica promeut désormais des chaussures de plage.

Maggie, c’est fini…

.

.

Madame T

.

.

à Margaret T,

le rock briton reconnaissant…

la parité un peu moins.

.

.

Fred in Peace

.

.

Fred in Peace

– Matin! que le temps passe vite!
– Hélas, tout l’monde peut s’tromper…

.

il y a eu Homère, puis Sophocle puis plus rien et puis lui.
il a ouvert grand les marges, relié nos synapses à de posssibles ailleurs
il y était tombé pour nous quand on était petit et pour nous il distilla ses notions magiques sans compter.

HUM !


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 103 autres abonnés