Posts Tagged 'RTBF'

En avril et caetera.

.

.

.

Ah les beaux jours !
vaste fumisterie, sombre arnaque,
et s’il fait beau ici,
souvent c’est laid là.
Mais depuis ce matin il y a plus grave et très diffèrent :
le réchauffement climatique s’attaque à nos élites.
Monsieur météo RTBF a décrété
qu’il ferait beau aujourd’hui d’un ciel sans nuage
juste « gâché par ce petit vent désagréable »
Ah le nuisible !
Ah la frêle andouille rebouillie !
Si vous aviez senti la caresse
de cette brise à peine esquissée de frais débarquée d’Ostende,
pimpante ou d’espelette, pleine d’allant et de promesses
comme moi vous le trouveriez bien dispensable, le douillet senior météo.

 

Tram 4 Tram 5

Tram 6 iwatch no Tram 7

Tram 8 TRAM a

Tram9.

.

.

.

Mais, me direz-vous, ces gens en anorak alors ?
Et bien je n’en sais rien,
peut être que même en ce bas blog, il n’y a plus de saisons !

 

Publicités

o flux avé, spes unica

En Belgique,  notre Éternelle  Ministre de la Culture Francophone a récemment eu une idée du tonnerre :

Encourager la production d’émissions de flux télévisé local en Belgique du Sud° sur base d’un amer constat : les téléspectateurs francophones s’abreuvent aux sources privées (BelRTL) ou pire, à l’outre Quièvrain!

Mais peut être préciserai-je ce qu’est du flux?
Ce sont des émissions de jeu, de causeries, ou encore de télé réalité. Elles sont généralement à diffusion unique, autrement dit parfaitement jetables sans l’once d’un scrupule et nul ne songerai à s’en plaindre.Local signifiant que ce flux ne verse surtout pas dans le vaste monde, impropre à la consommation.

Mais comme dirait un trader chinois, pour  jeter un truc, il faut d’abord le fabriquer…

Du flux francophone, publiquement subventionné, attirera -du point de vue du Cabinet- comme des mouches les annonceurs belges (qui sont -cocorico- parmi les plus audacieux au monde : voyez plutôt)
làs! Clairvoyant, notre ministère constate que même après la mise en œuvre de son idoine ribambelle de mesures, seules une où deux émissions verront effectivement le jour, parce qu’il n’y a de tout façon pas assez de flouze dans les caisses pour amorcer la pompe à flux ou vice versa.

Et ça là que j’ai peut être une idée : confisquons aux documentaristes et autres cinéastes déjà bien assez subsidiés leurs cameras et chaque soir sur scène filmons une poignée de chômeuses et chômeurs s’entretuant avec toute la créativité dont ils sont capables, puis mettons le feu aux planches (au rythme d’une salle par soirée, bientôt Bruxelles, allégée de son fardeau théâtral respirera pleinement). Ça plairait aux annonceurs, ça aidera la ministre à rentrer dans ses frais et nous dans nos pantoufles..
.

.

.no flux, no flouze

*

*En attendant les ministériels vœux 2013 suivez ce lien si vous ne remettez pas cet ours pourtant très haut placé..

.

.
On pourrait aussi maintenant qu’j’y pense privatiser les pompiers : ça créerait un peu de croissance et si on les délocaliserait, ça ferait plus de suspense et c’est bon pour la pub ça!

.

PS : En ce qui concerne l’Eurovision, faudra quand même un Bruxellois au moins une année sur deux sinon ça ira pas du tout…

°appellation pressentie au concert des nations


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 130 autres abonnés