Posts Tagged 'théâtre d’objet'

Gare Centrale en le IN

.

.

.

AXE d'avignon

.

.

Bruxelles a beau être à la pointe en de nombreuses matières, de la mousson délocalisée au trempolin des Goldman Sachs, c’est aussi et surtout un joyeux vivier théâtral et un certain Jean Vilar, neveu d’Eddie Merckx et belgophile de renom ne s’y est jadis pas trompé en créant tout un festival pour accueillir sans grumeaux la crème de ce bouillonnant bazar.

Certes, il y a donc l’incontournable théâtre des Doms, le Guilgamech et la Manufacture, entre autres, qui programment les pimpants ressortissants de la cocagne du Nord mais, cette année, cerise sur le gratin, y a la compagnie Gare Centrale qui joue dans les jardins de la Vierge du Lycée Saint Joseph autant dire dans les pas de Molière et à l’ombre de Racine bref, dans le IN, la cour des grands s’il en est et c’est ni rien, ni tous les jours, mais ça n’engage que moi qui suis bien content pour eux et d’ailleurs c’est complet.

 

 

 

 

 

Les Misèrables

.

.

.

Affiche Misérables blgd

 

.

.

Oh gué Oh gué!
Demain, c’est dimanche mais ce n’est pas tout
car rien que pour vous, gens des villes, gens des champs
sera donnée à quatorze heures en la bonne ville de Bruxelles
la toute mondiale première
du tout dernier spectacle vivant
de la compagnie Karyatides dont je suis fier servant.
( il y a une autre séance à 20 heures )
il s’agit de Les Misérables d’après le très hugolien Victor
et ça va être triste, beau, et tout le tremblement.

Plus tard elles le joueront ailleurs, soyons en rassurés.

 

 

Sous le sapin exactement.

.

.

Noël n’est pas toujours chose facile et trouver le courage d’oser un orteil dans la foule inquiète de faire débauche de bolduc peut ne pas être du tout cuit pour tout le monde mais heureusement, le 18 décembre se dessine une alternative :

FLYER gravure

À Ixelles, 128 rue Sans Souci, au fond du passage, une porte d’entrée, puis la première porte à droite, et là, sonnez hautbois, résonnez musettes, les joyeuses et pimpants drilles de l’atelier font étalage de petits trésors uniques et décroissants pour égayer petits et aïeux.…

(quant au modeste bibi, je ne sera pas là, un peu perdu au pays en deuil du Genéral Alcazar, à regarder les cieux flamber)

Et comme la vie est bien faite parfois, puisqu’on n’est plus dans les tranchées ni sous le joug des dinosaures et pas encore tout à fait aux pinces de Google, vous pourrez quelques jours plus tard, du noël encore plein les yeux, assister à une édifiante représentation de la grande tragédienne Virginie Nati des étoiles par la très sainte Compagnie Karyatides.

Virginie au Marni

Au théâtre Marni donc, le 29 décembre à 20h30

.

.

.

.

après, ce sera la bonne année pour faire de meilleurs vœux.

Petites Fables à Bruxelles

 

.

.

.

Bruxelloises, bruxellois, arrêtez tout, lâchez ce tram, cette fourchette, cessez illico cette heure sup’ indigne, revenez de cette autoroute de la mer de toute façon bouchée, arrachez vos enfants à leurs grands parents ou mettez les y et filez fissa rue Traversière 45, à Schaerbeek car la Compagnie Gare Centrale y joue encore ce soir et demain Petites Fables, qui tourne depuis bientôt dix ans, et fait toujours du bien. Si ça ne vous plait pas, voyez avec mon avocat.

lien vers le Théatre de la Vie qui en plus est un endroit charmant même si la tarte manquait un tout petit peu de sel hier soir

 

 

 

 

Plaquette Gare Centrale

J’ai bien eu l’été dernier l’insigne honneur de réaliser la plaquette promotionnelle d’une fière compagnie belge de théâtre dit d’objets dont on ne dira jamais assez de bien.

couverture

.

Conversation Avec Un Jeune Homme

.

Vanitas, Vanitatum… Ô

.

Troubles

.

Dégage, petit!

.

Petites Fables

.

Le Destin

.

Fragile

.

Déviations

.

Dernière de couverture, dit aussi « dos de la plaquette »

Plaquette Gare Central blog

lien vers le site de Gare Centrale


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 127 autres abonnés