Posts Tagged 'transports en commun'

Nec omnibus impar

.

Et
On dit qu’il fait bon vivre dans les pays chauds
Or quand le froid s’y frotte croyez-moi il pique.
Loué pourtant soit-il, repoussant l’albopicte
Dont las à l’horizon déjà la trompe rebique.

Tricotons même un peu tard
une moustiquaire à l’isoloir
et de ton front aquilin
ôtes-donc ce pli vilain

Ensemble prônons le bus gratuit, si tu veux…

.

.

.

.

.

.

trolle* de tram

 

 

bpaxlnumeriser-31

 

 

.
bxlnumeriser-37

 

.bxlnumeriser-36

 

 

 

 

.

 

 

*troller : si si, c’est français (mais vieux) du latin tragulare, « suivre à la trace »  \tʁo.le\ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

(Chasse) Quêter au hasard dans une enceinte où l’on n’a pas fait détourner la bête.

J’aime assez Lyon

… Ses quais, ses gares, sa niaque et ses bons petits plats trapus… oké, la Gaule moderne.
Mais Vennissieux, pardon, ça c’est une autre ritournelle, question paysages déjà : fabriques à nuages et torchères plus vraies que nature (mazette !) le charme fou du Seveso 3, et leur théâtre (matin !) : une perle rare dans un subtil écrin. Et si la chance vous y dépose vers midi, allez donc casser la graine au Café des Arts où en tant que bobo (éprouvette) je m’suis peut être senti un peu seul mais tellement entouré d’humanité bien nourrie aux vraies bonnes choses maison, dont le meilleur hachis Parmentier de l’hémisphère Nord qui passait en plat du jour, l’air de rien.

Le cimetière aussi est joli, et comme il surplombe, on est un peu au ciel.
.
.
un-ange-passe

 

Une jolie Lyonnaise dans son métro.

.

à Sète j’ai pris le deux

entre Centre Malraux et passage du Dauphin et retour(s)


we-are-the-passagers-bus-7-1
we-are-the-passagers-bus-7-7cc

we-are-the-passagers-bus-7-6

we-are-the-passagers-bus-7-5

we-are-the-passagers-bus-7-4

we-are-the-passagers-bus-7-3

we-are-the-passagers-bus-7-2

we-are-the-passagers-bus-7-8

we-are-the-passagers-bus-7-9

we-are-the-passagers-bus-7-10

 

On dira ce qu’on voudra de l’âpreté de cette île tordue entre mistral et tramontane,
y a pas que les anciens qui lancent un franc « merci, au revoir » au chauffeur en quittant le bus et ça, ça réchauffe.
Guère étonnant que d’aucun soit enterré sur le trajet.

banal bouchon

.

.

.

Parfumade

.

Dans l’embouteillage qui me rend à Sète

tout pue tant et la radio grazouille sec

qui dit que Trump l’est, mais moins qu’Alep.

 

Mon île, de tout ça certes est bien loin,

mais est-ce que je pousserai le bouchon

en humant le Pétrole derrière tout ça ?

.

.

.

.

Allez hop ! dans l’poste…

.

 

.

 

.

 
parole errante4.jpg

 

Enfin ! la gloire ! le Bercy du Broadway d’Hollywood en Piccadilly !
voilà mes croquis projetés ni plus ni moins que sur les ondes d’RFI !!!
enfin, sur leur site, et ce grâce à l’internationale vista de Monica Fantini
à qui j’ai eu l’immense honneur de servir de guide dans les bruxellois transports
par une claire matinée de l’hiver dernier.
Si vous le pouvez, munissez-vous d’un casque car l’enregistrement est en binaural, ce qui en  dialecte microphonique et en gros signifie que c’est de la 3D sonore, et qui marche.

Voici le lien vers la page, un petit quart de minute de pub suivra votre clic impatient et la définition laissera hélas un peu à désirer (on est à la radio, ne l’oublions pas) mais ça y est, c’est la gloire, l’académie française, l’almanach vermot ! le manitoba ne répond plus !

Merci à Monica Fantini qui a pris le train pour prendre le tram, pour sa confiance et cette belle et généreuse idée.
.
.
.

parole errante2.jpg

.

.

.

.

.

.

.

 

transport en commun

.

.

.

.

Numériser 225 DIVA d'RER

.

.

 

L’RER était immense et toi tu n’en manquais pas

mesurai-je moi ma chance de croiser Rihanna ?
.

.

 

Recyclons les beaux monuments d’antan

Ah la bonne nouvelle !
il se trouve donc des gens assez nombreusement réveillés pour passer la nuit debouts sans craindre ni le froid ni la pluie ni le matinal crachin du coquin préfet.
et une radio d’y naitre et émettre de 18h à minuit

Si vous voulez vous aussi être au chaud avec eux, c’est par ici.

Et  la pétition pour soutenir un mouvement qui redonne du lustre à nos jolis monuments, c’est par là,

Répupu

 

les archives des précédentes nuits de ses dangereux activistes.

premier Janvier 2015

… Place des Vosges, au jour de l’an,
il faisait beau, légers les gens
c’était il y a bien longtemps…

 

 

Numériser 71

 

 

Numériser 69

 

 

Numériser 70

 

 

Numériser 72

 

 

 

Ô tram, suspends ton vol…

 

 

.

 

.

Numériser 53

.

.Numériser 54

 .

Numériser 52

.

Numériser 51

.

Numériser 50

.

Numériser 55

 

.

.

.

.

.

.

Radio France a un souci d’ADN ?

.

.

.

Zonder Titulo

Sans Titre (Dans le poste) -pour Syntone-

 

 

Mathieu Gallet a beau nous jouer ses plus belles cassettes,

au bout d’un moment on perçoit comme une diette,

et la grève illimitée derrière les bluettes acidulées.

On sent des artisans des ondes la colère ravalée

derrière la peinture fraiche de la Maison Ronde

et si soudain on n’est plus d’infos gavés,

on voudrait des nouvelles de ces mouvements sociaux.

Puisse cette affaire de moquette fumer ce despote à galène

puisse-t’on voir sinon sa tête de bellâtre gérant au bout d’une antenne

au moins sous le pont Mirabeau son parachute en torche

et tout petit déjà loin passer le Havre pour Harvard,

à son clan d’eugénistes du Service Public renvoyé

sous les yeux ravis de nos feuilles enfin rendues à la bonne radio

ringarde puisqu’exigeante dans un paysage par ailleurs atone

tant il est bariolé de pub, de copyrights et d’hurleurs compressés patentés stéréo.

 

Merci ô mesdames et messieurs les grévistes de tenter de sauver notre radio.

 

Cela dit, il n’a pas complètement tort, le lisse Mathieu Gallet, l’homme qui cru inventer la radio filmée :

le numérique a du bon , il permet d’écouter la confrontation de ce « beau gosse »° et de ses administrés justement remontés.

et de signer la pétition de soutien à un service public nécessaire et ambitieux.

 

° d’après Pascale Clarck, artiste maison, passionaria de sa propre et bonne cause, DJ rebelle de la mèche pérmitente, soutenue elle par Jean Patrick Bourdin Cohen, roi du pétrole s’il en est.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 124 autres abonnés