Posts Tagged 'un cœur simple'

Pouët en vrac

.

Dans son carnet va très mollo  
N’y risque qu'assez peu sa peau 
Soupese la rime à demi mot  
Pour faire bon poids, bien aller au  
Galetas douillet de ce vieux blog  
Où s’agrenouillent en bigoudis 
Par le bon ton, ses mots polis, 
Frisant d'un poil le monologue 
Si seulement un peu rigolo.
Mais garde, comme il est gentil, 
Le purulent rien que pour lui. 

Life on Mars (je suis ton pair)

Dans l’eau brumeuse orangée je trempais
le souk épais des pensées en bataille
sous la surface de mon tuba touillais
en longueurs l’lac jusque-alors assoupi,
s'en échappait un soufflet sur le calme.
De mes tribules tu décrochais la palme.
À l’onde étale et douce sans fond à priori
Je confiais mes élans, ma panse, mes soucis
et finissais ma nuit.

NEANTOI (selfie de poche)

.

.

Naitre un dimanche à la mi mai
Effectivement ne prédispose
Au dur labeur qu’assez peu mais
Néanmoins peut rendre fait et cause
Tribulant dans le mal ou pis
Objet futile ô petit chose
Inestimable si seulement si…


							

Hors champs, des salades.

.

.

.

.

.

Ici j’eusse aimé pour saluer ce redoux facétieux vous lier une reprise de « sometines it snows in april » par les Ramones mais j’ai beau gougueuler rien ne vient.

.

Photo de classe (celle avec les grimaces)

.

.

Amoureux fou de la maitresse je cherchais tétanisé quelle grimace faire sans compromettre notre hyménée et c’est tremblant, contraint, contrit qu’enfin vers elle j’esquissai une timide convulsion du nez, implorant son céleste aval.
Sa moue terriblement glacée de louve silure exorbitée m’a précipité net hors champ d’une prometteuse éducation.

.

.

Que sais-je ? (en bord de mer)

..

.

.

Mégot
par ta bouche abandonné
sur la plage bientôt
voit venir son reflet

.

.

Voyageurs du temps jadis 2 (le retour)

La belle aux voies dormant

.

.

L’apprentie bombinette une fois
Repue d’emplettes,
Remaquillée de frais
Et d’édifiant Voici bercée
Par l’ennui submergée sombra
Dans les bras de Morphée (sncf)
Une chose est sûre
Même en rêve, je n’y étais pas.

.

.

.

J’aime assez Lyon

… Ses quais, ses gares, sa niaque et ses bons petits plats trapus… oké, la Gaule moderne.
Mais Vennissieux, pardon, ça c’est une autre ritournelle, question paysages déjà : fabriques à nuages et torchères plus vraies que nature (mazette !) le charme fou du Seveso 3, et leur théâtre (matin !) : une perle rare dans un subtil écrin. Et si la chance vous y dépose vers midi, allez donc casser la graine au Café des Arts où en tant que bobo (éprouvette) je m’suis peut être senti un peu seul mais tellement entouré d’humanité bien nourrie aux vraies bonnes choses maison, dont le meilleur hachis Parmentier de l’hémisphère Nord qui passait en plat du jour, l’air de rien.

Le cimetière aussi est joli, et comme il surplombe, on est un peu au ciel.
.
.
un-ange-passe

 

Une jolie Lyonnaise dans son métro.

.

premier Janvier 2015

… Place des Vosges, au jour de l’an,
il faisait beau, légers les gens
c’était il y a bien longtemps…

 

 

Numériser 71

 

 

Numériser 69

 

 

Numériser 70

 

 

Numériser 72

 

 

 

vesperales cylindrées

.

.

à Caluire

.

.

Ces carrosses de Caluire fondent pétaradant

sur le bled à traboules où s’attend la ficelle.

Ils sont preux ces bolides aux pots dardés riants

aux arides esgourdes des guignols bienséants.

Survolant les bouchons de leurs chromes qui blinquent

ils remontent ondulant à l’ombre des grands crus

et parfument la vallée de pets ascensionnels

tandis qu’en bas Rhône Poulenc.

.

Ce lapin…

.

.

COUV ce lapin qui s'impose

.

.

Ce lapin qui s’impose

là, au bout du monde

fait passer les nuages

danser les petites vagues

et bien rire les mouettes.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez les 238 autres abonnés