Posts Tagged 'qui suis-je ?'

La mer est plate

.

.

La mer la seule la vraie celle qui m’a éclos m’a bercé la voilà je ris d’y avoir si pied.

.

.

.

.

.

Quelle mouche es-tu-je ?

.

.

.

.

D’une fenêtre l’autre, loin du chaos,
des olympiades. Imperturbable
tu ponctues de tes assauts têtus le calme plat, le désert mat où nos reflets repassent et à mesure se ressemblent.
.

.

.

Quand rien ne va plus, tout va

Et ma tête est bleue comme à Botrange

Non, rien

.

.

.

.

.


.

                   Parfois dans l'ombre grince une dent 
                   ou tel un zéro matinal 
                   sur Pearl Harbour pointé 
                   te tape sur l'épaule l'affreuse réalité. 
                   Heureusement d'autres fois non. 

Parvienne que pourra…

. Aller d’un point A à un point B
n’a rien perdu de son attrait
et toujours les oiseaux chantent dès potron minet
le soleil encore se couche avant de se relèver…
A-t’il tort et rester au pieu devrait ?
Quant au centre du monde civilisé,
peut-il dans les yeux se regarder
droit dans ses bottes ensanglantées ?
.

.

  métro Numériser 14 metro parisNumériser 15

en metro Numériser 20 hagard ou le gentil comédienNumériser 24

repos ardennaisNumériser 21 y songer Numériser 14 1

.
.
.

. . . . .  (Merci Justine)


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 115 autres abonnés