Posts Tagged 'vacances'

au diable halloween, à bas la Toussaint !

.

.

.

.

Dans le silence sépulcral d’abandon tamisé, gisent gouges et pointes sèches, pinceaux et plumes de pigeons rongées…

.

.

Publicités

Pause malheureuse au sans souci.

.

.

.

.

L’acide sans répit s’évapore en grignotant l’univers. Une chips oubliée s’effrite d’une implacable agonie. Le white-spirit zieute l’encre noire en chien de faïence, tandis qu’au bout du couloir, la sonnerie ignore olympiquement l’heure d’hiver…

.

.

.

.

.

Gens du Lot

.

le Lot, c’est un peu le paradis sur terre

il y a de l’eau, de l’herbe, des monts et des vaux

soleils et lunes se succèdent parmi d’heureux insectes, et des campings…

Ô campeurs! modernes aventuriers

à ce siècle leur rapports variés :

Qui pélerine sac au dos, à pinces, vers Compostelle

Qui en camping-car tout équipé ne loupe pas un journal télévisé.

Qui se mitonne des petits plats au butane

Qui croit conclure la guerre de cent ans par une crotte de yorkshire

Qui se fait livrer des sushi japonais (c’est si rare qu’il vaut mieux préciser)

Encore un mot sur les campings :

hormis les inévitables adaptations dans la vraie vie de l’œuvre de Binet, il y a quand même comme quelque chose d’étrangement apaisé chez ces nomades concitoyens. L’épaisseur des gens serait proportionnel à celle de leur toit?

Enfin, il me faut ici casser du sucre sur le dos lacoste du camping de Figeac qui arbore cinq étoiles alors que les nuits sont bercées par le chant asthmatique de la station d’épuration voisine.
et si tu veux te baigner ne vas pas dans le Lot, verboten car bien trop pollué mais dans la piscine où grumelle bruyamment l’épaisse soupe d’estivants.

Sinon, Figeac, c’est très joli, Champollion a un très beau musée et les églises m’ont ravi.

Maternité autoroutière

C’était l’été, les guêpes butinaient aux poubelles le trop plein de ketchup,

les camions paissaient,

les pleins se faisaient, vibrant sous la promesse solaire,

c’était les vacances, on en profiterait.

.

.

Maternité

Dans ce même TGV

.

.

les vacances à sanssoucistraat

.
.
.

.
.
;

;

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 129 autres abonnés