Halons enfants…

.

.

Et la neige qui vient sera-t’elle en mesure
de rafraichir l’été dernier ?
.

.

.

.

.

.

Une Toussaint peut en cacher une autre.

.

.

Super U des antipodes réunionnais .

Et voilà c’est fait, l’auteur de ces lignes a remballé ses cadres et laissé les murs du Méli Mélo reprendre un peu leurs aises.

Merci à celles et ceux qui m’ont fait l’honneur de passer. Ça va prendre du temps mais j’aime autant vous prévenir, je reviendrai !

Itou grand Merci à Gaëlle et Émilie, fine et vaillante équipe du Méli Mélo et à Domi Doré qui des cimaises tire les ficelles (sauf que c’est des clous*). Ce fut grand honneur et plaisir.

.

.

* moi j’aime bien les clous.

Voir Alcochete et dormir (en face)

.

.

.

.

Grande invasion de fierté en mon petit moi de voir suspendus aux cimaises du Centre Culturel de Belém les lavis d’un siron à qui jadis j’ai prêté ma plume… et régal de voir les urgentes merveilles d’une vive compagnie polymorphe qui là-bas fête généreusement ses dix ans.

.

Merci Caotica. et parabem !

.

.

Quand le bâtiment va…

.

.

Dernière ligne droite pour voir de tes yeux vus la retrospective Blanquart au Méli mélo de Montpellier pendant que l’auteur de ces lignes se propose ici encore une fois de t’en donner un plongeant aperçu au lieu de préparer l’hibernation.

Décrochage ce jeudi veille de Toussaint, entre citrouilles et farfadets.

Chiottes ixelloises, haut lieu s’il en fût.

.

.

.

.

Il a fait beau

.

.

.

Il a fait beau et nous cuîmes et tout fut dilaté. Sur l’agenda du moustique tigre il est marqué « trés bonne année ».

.

.

.

Adieu Grand Chichi

.

Virginie Nati plonge dans l’Histoire et nous en feux d’artifice
Virginie tutoie les plus Grands, détoure de ses ciseaux avisés leurs joies, enchante de sa colle affutée leurs peines…
Virginie était -qui oserait en douter ?- à Bayeux, à Rome, passa par Londres voire Hastings. À Higgins aussi mais elle préfère -c’est là son droit le plus sophistiqué- George Cloonéspresso à Thomas Magnum.

Aujourd’hui elle nous rend hommage à Jacques Chirac trop tôt envolé.

.

.

.

Les autres collages de Virginie Nati sont par ici. Sa vie c’est par là.

.

.

.

Mi Octobre déjà…

Rétrospectivant en toute modestie au délicieux Méli mélo de Montpellier, l’auteur de ces lignes se propose de vous faire faire faire chaque jour ou presque un petit détour par le plafond.
Mais laissez moi vous enjoindre à aller là-bas, et puis zut tiens, rien ne vous oblige à y zieuter mes pattes de mouches, goutez donc à ce qu’elles vous ont concocté.

Ravis serez.

.
.

Un petit coin d’Hondschoote, sommet des Moëres, en Flandres,
loin de tout, presqu’au ciel.

.

.

.

.

Un voisin vigilant me fit il y a peu remarquer que ces antiques toilettes étaient avantageusement équipées de la trombe Griffon qui permettait un dosage précis de l’eau nécessaire à la tâche. Il semble que l’on ait eu jusqu’a un temps pas si lointain la main sur nos responsabilités.

.

Chère vieille europe…

.

Au Méli mélo, perle parmis les cafés restos montpellierains, l’auteur de ces lignes expose Jusque fin octobre et se propose ici de vous en donner chaque jour qu’il peut un petit aperçu.
Mais il est chaudement recommandé d’aller voir sur place, elles cuisinent bien mieux que je ne bafouille et on peut ne faire qu’y passer (mais c’est une drôle d’idée)

.

.

l’inflexible correcteur de mon ordi me signale qu’il manquerait une majuscule à ce vieux continent qui a l’moral dans les chaussettes et les chausettes faites en Chine…

J’en suis le premier désolé et ne félicite guère les descendants de Charlemagne pour leur exponentiel manque d’imagination. Mais après tout, les araignées auront peut-être enfin un jour leur pape.

Cette gravure fut le premier état de l’affiche de Dem Dikk (aller retour), précieux documentaire sur Dakar de Karine Birgé.

.

.

.

Cher Collège…

Exposant sa rétrospective en grande pompe au Méli mélo de Montpellier, l’auteur d’entre ces lignes se propose de vous faire faire chaque jour ou presque un petit tour par le détail.

..

.

.

.

Régulièrement la nuit tombe sur Bruxelles qui s’apaise
et la pluie berce mon toit plat de son franc pianoti.
Certain que la mer ne montera pas jusqu’à lui
je me glisse sous de beaux draps et souffle la bougie.
Au loin une sirène hulule comme dans Hutch et Starsky.

.

.

.

..

.

L’envol de l’école

.

Ah si seulement les ministres et autres ampoulés décideurs de l’éducation nationale d’ici ou d’ailleurs pouvaient tendre une oreille à ce documentaire, aux forces en présence, à la volonté d’en découdre malgré les embuches avec le determinisme social, à la vie qui n’est pas d’abscisses et d’ordonnées…

.

Un beau documentaire de Guillaume Istace dont j’ai eu l’honneur de faire la pochette (et le recto des trois CD).

.

.

.

.

.

Pour en savoir plus

.

.

.

Ô taôn suspends ton vol…

Alors qu’il expose dans le cadre enchanteur du Méli mélo, l’auteur de ces lignes se propose de faire chaque jour ou presque une petite piqûre à votre curiosité.

.

.

.

.

.

.

Ô taôn suspends ton vol
Et mire un peu la guêpe
qui jusqu’au fond du bol
se rit d’avoir été

.

.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 77 autres abonnés