Posts Tagged 'genre humain'

Well All right.

.

..

.

.

Miss Sète

.

.

.

.

Peut-être,
pourquoi pas.
Après tout
qui sait ?..

.

.

Attention au départ

.

Il en faut du sang froid pour qualifier d’accident de voyageur un suicide sur la voie.
.

.

.

.

Est-ce froide vengeance pour la gène occasionnée ?
Haine recuite envers les perdants trouble fête ?
Cécité plate d’un monde pour ses désespérés ?
Effréné souci du confort moral passager ?


Sans fleur ni couronne, mort inouïe.

.

.

Le recoin du lecteur

Au calme olympien du dédale il oppose le tintamarre des pages épluchées. Le masque permet bien des audaces.

Au bord

.

.

.

.

.

.

Beaux comme des dieux
Rose orangé dans les flots bleus
Luisants soyeux sur l’horizon
Nous fûmes l’été
Nous sommes d’airain
Rien ni jamais ne nous éteint.

– septembre 2020

Être au monde

.

.

.

.

.

Et peu à peu, à l’ombre des hashtags glisser en Kardashie.
Mais je suis un félon et vous l’aurez noté,
elle lisait bien un livre et c’est moi qui l’ai posté.

.

(supplément gratuit)

.

.
Non loin de là, dans l’angle mort, un baroudeur loin de sa mère la dévorait des yeux.
.

Et moi, qui étais-je donc ?
et où allai-je alors ?
.

Au Tram, et caetera

.

.

.

.

.

.

.

Sous les âpres vibrations du Tram

grince l’homme,

intranquille objet de sa mâle inquiétude.

La femme, elle, préfèrera

tant que faire se peut laisser couler 

avec la grâce imbue de son étrangeté même

et tant pis si j’ me leurre

Ça me berce.

Quant au marmot,

l’insouciant petit monstre,

vers l’avenir 

ne voit venir de la dernière heure  les spores.

.

.

.

.
.
.

.

transport en commun

.

.

.

.

Numériser 225 DIVA d'RER

.

.

 

L’RER était immense et toi tu n’en manquais pas

mesurai-je moi ma chance de croiser Rihanna ?
.

.

 

un petit tour de métro

.

.

.

woman a

Woman B

Woman C

Woman E

Woman F

Woman M

.

.

.

Dans les rames du métro, au bout des couloirs fourmiliers, je planque en strapontin et j’y pense :

Peut être ne mire-t’il et ne croque-t’il tout de go que les filles par peur de se faire dessouder

par des zigues énervés, des mâles dominants minés, des affreux, ses semblables…

à moins qu’ son œil œdipien n’s’aggripe à son stylo parce qu’il n’a -toujours-pas-encore- d’smartophone ?

.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 113 autres abonnés