Posts Tagged 'autobiographie par les plantes'

transport en commun

.

.

.

.

Numériser 225 DIVA d'RER

.

.

 

L’RER était immense et toi tu n’en manquais pas

mesurai-je moi ma chance de croiser Rihanna ?
.

.

 

chouette il pleut

Numériser 232 SELF Printmeps

.

.

C’est le printemps,
Poussent les jonquilles vers le firmament,
Maman que j’embrasse et pourquoi pas papa
Qui sur ce petit monde gentiment m’accueillirent
Et poussent les jonquilles,
Et vive le printemps.
(photo non contractuelle)

 

.

 

.

 

.

 

.

 

 

Paternité (suite)

.

.

.

Pelforth Sètoise Gare

.

.

.

 

 

Métacarpe Diem

.
.

.



On ne le dira jamais assez mais
Quoiqu’il en soit croyez le moi :
Le gaz c’est fort périculeux
Comme l’illustre un récent avatar :
 
J’allais d’un pas alerte et
Coiffé du plus grand sérieux
Faire chauffer de bonnes pâtes
Sur le balcon, car le réchaud fuyant un peu
(Dehors c’est plus Noël, mais ça serait mieux)
 
N’écoutant que mon courage
je vous épargne les détails
mais la bonbonne de butagaz
glissa et chut sur m’pataugas.
 
En est-ce fini ?
de mon orteil opposable ?
d’un pas très provençal camaïeux
de bleus désormais bariolé.
En est-ce fait de moi ?
Suis-je à vie éschtroumpfé ?
Nous le saurons bien assez tôt…

.

Aïe !

.

.

Quoiqu’il en soit croyez le moi
Le gaz c’est fort périculeux.

.

.

.

.

.

.

main basse sur le bic

.

.

adios

j’avais un stylo, elle n’en avait pas,

.

Soudain, loin déjà du leroymerluche je ne l’eus plus,
ce stylo quatre couleurs flambant neuf et honnêtement acquis
je l’avais à l’instant à l’accueil prêté à une créature qui ne me l’a pas rendu.
Qu’en a-t’elle fait ?
L’a t’elle posé sur sa cheminée en souvenir de la blague qui en ce matin l’avait un peu déridée ?
A-t’elle fondée quelque paganerie bleue noire verte et rouge ?
Non point nenni et deux jours plus tard, quand je revins, la félonne avait disparu et mon stylo, presque englouti par l’anonymat de la grande distribution, ornait le plastron d’une des accortes collègues de l’aimable comme une porte de prison (article disponible uniquement sur commande)

Que pouvais-je faire ?

moi qui viens depuis un mois presque tous les  jours et n’est même pas reconnu ?

pose claupe

.

.

la pause clope

.

.

J’ai bien cru te revoir mais tu n’étais pas née,

sirène aux tiges légères, aux bleues œillades filtrées

quand ton velouté m’érige au fond du potager

quand tes volutes sommières pulvérisent du lait.

Pas sûr, si j’me reperds que je m’écaillerais,

à ton maigre vestiaire, ado déboutonné

car du frai éphémère d’un trait ne m’suis tiré

pour voir ma vie super finir au cendrier.

.

.

Si tous les osteos du monde…

.

.

bbi rosso sm

.

Si tous les ostéos

se donnaient la main

on aurait l’air malin

avec nos os en vrac.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 124 autres abonnés