Posts Tagged 's’accomplir au forfait'

la Mort du Petit Neurone Blanc ( première partie )

.

.

En train de téléphoner

En train de téléphoner

.

.

En train sans fil et fi faisant

de la banale intensité de la presse,

de l’intense banalité des paysages à grande vitesse.

On peut admirer l’autonomie, mais saluons la prouesse :

de son forfait sans borne elle précipite la cuisson de l’espèce.

.

.

.

un dimanche Porte Dorée

miss mms

.

O petite, il faisait bien froid dehors

alors tu gardais ta doudoune, dedans

la radio creuse te louait d’entendre sans ciller sa litanie de coups bas, de boucles, de pubs et d’infos évidées…

les crêpes avaient été bonnes mais c’est bon, t’en avais ta dominicale dose là.

Entre tes mimines tu tenais bien fort le petit feu de la vraie vie

et tu ne savais pas alors -nous étions en novembre-

que dans tout ça il y a du canasson.

.

miss 2mms

.une heure et demie plus tard

.

.

Metro poli? tintin!

.

De Bastille à Nation,
de Liège à Gare de Lyon
De Perrache à Part Dieu,
De Fives à Rihour en passant par Jules Guesde, Saint Barnabé, Waterlooplein, Zwaarte Vijvers, j’en passe et de Broukère
la ville sous ses chapes nous coltine en globules
qui vaguement ne savent plus comment on faisait
avant qu’on soit Free, Orange ou Movistar.

metro1

metro3

   metro8

metro7

metro4

metro6

Metro

748

747 a

(l’hip hop est bien pratique pour dodeliner plus en rythme que la rame)

.

metro5.

.metro2

.

Nos casques sont discrets

Les autres vont, filgurant

Mais ensemble mixons

cet électro murmure…

Pas de souci

En attendant la facture.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 124 autres abonnés