Posts Tagged 'poèmes sots'

transport en commun

.

.

.

.

Numériser 225 DIVA d'RER

.

.

 

L’RER était immense et toi tu n’en manquais pas

mesurai-je moi ma chance de croiser Rihanna ?
.

.

 

Ô tram, suspends ton vol…

 

 

.

 

.

Numériser 53

.

.Numériser 54

 .

Numériser 52

.

Numériser 51

.

Numériser 50

.

Numériser 55

 

.

.

.

.

.

.

La vie On the Road


.

.

.

autostrade break

« passe-moi le sel, veux-tu ? »

.

.

.

.

.

Neurone qui roule peu à peu mousse

et, pour l’heure écume l’aire

de repos, mais sans cesse

-debout comme assis-  glisse

peu à peu vers la grande inconnue.

.
.
.
.
.

Thermos sweet thermos (tres)

.

.

.

Thermos.

ilôt replet quoiqu’autophage,
lente soupape aux arômes las
tu campes aux avants postes
malgré bien des escarmouches
et l’horizon que tu constates
constate ton horizon.

.

.

.

.

Elle était bonne…

.

.

.

playa  homo sapiens sapiens  - copie

playa 135 - copie

playa  138.k - copie

.

.

O Bonne Mer, tu nous en donnes
des vagues à l’âme, de blonds embruns, des heures planes
à ne faire rien que barboter sous les nuages évaporés
Ah ! scruter sous tes bigoudis les hauts fonds d’entre deux bouées
Ah ! braver -tant qu’on a pied- ta secrète immensité.
Ô Bonne Mer, Tu sales nos vies proprettes
Tu décoiffes, tu délies, retournes et rejettes
les fétus que nous sommes à leurs pâles conquêtes
et nos corps bradassés à nos ronds de serviettes

.

.

playa   136 - copie

playa  maternita 144 - copie

playa  paternita  143 - copie

playa n  141 - copie

playa   139 - copie

.

.

.

.

.

.

Thermos sweet thermos

.

.

Thermos amical

.

.

Tu es là tout constant,

singeant le pingouin scrutant l’horizon.

T’es posé, rassurant,

quoiqu’ inquisiteur mais rien qu’un soupçon.

Demi dieu de  cuisine olympique

Ô Thermos, tu défies la chronique.

.

Et vive le roi !

hier je m’a baigné

.

.

planchette sm

.

.

il faisait un temps à ranger les méduses,

un léger vent du large retournait les crêtes

de jolies vaguelettes s’éclaboussant entre elles, et souriant

dans mon costume de phare, je refaisais la planche.

.

.

Fulgurance à deux vitesses

.

.

Frontignan sm

Frontignan Plage

.

.

Fissa fissa

fais ce que dois

oh ? ah ?

oui da ! car

Fissa fissa

plus ne seras

.

…ou bien laisse pisser

.

.

Avis de recherche

.

.

Roches Noires ou peu s'en faut sm

Plage du Trou d’Eau

.

.

Coquillages et crustacés farandolèrent et firent la baie

d’honneur au joli plastique sachet en couleurs

qu’un vent fripon à ma vigilance avait soustrait.

et pas l’ombre d’un cétacé pour me le ramener.

.

.

Alpinisme (j’irai revoir ta Normandie)

.

.

insectes alpins101

.

.

Où les sapins poussent sans guirlandes
Alpes
Les Tsunamis peuvent toujours se gratter
Alpes
Pour atteindre ces maquettes savamment disposées
Alpes
Aux doux échos de cloches, mousquetons et piolets
Alpes
Et où fond le reblochon en volutes de saveurs veloutées
Alpes
Est-ce moi qui penche ou le monde a pris comme un pli?

Alep ?

.

.

La pie l’Azur lie

.

.

735.a

.

.

Suis-je d’un mammifère marin la réplique allégée ?

Un drone en maraude du LAPD ?

Suis-je mascotte des Cure ou alors des Pêches Modes ?

Une émule de Daguerre, de Chaplin, une vieille photo d’Érode ?

Qui nenni oh non point…

Si je lance à l’Azur mes reflets Barbe Bleue

Je suis la pie et c’est tant mieux.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 124 autres abonnés