Posts Tagged 'Lille forever'

Constance du Scrabble

.

.

En ce jour opportun célébrant le jeu millénaire des carreleurs d’esprit,

Je pense à ma Grand Mère qui m’en a tout appris,

À France, sa fille, tante rompue aux Grands Chelems de notre (pauvre) Ère,

À certaine bergère qui en a plein son fridge et qui m’a déplumé lors de bien des parties,

À celle qui m’a vu naitre et qui au quotidien joute avec l’infini

Et qu’en bon fils indigne j’ose appeler ma mère

À ma fille qui, pressens-je, sans merci bien fissa m’enverra paître poussière,

À la langue enfin par qui l’on peut tant dire que j’en reste interdit.



.

.

Bonne année bon vieux Scrabble !

Tout disparaitra mais…

.

.

.

l’Eunice a soufflé si fort sur les cimes de France que vla ti pas que la presse m’apprend que le mur du presbytère où j’avais en CP peint une fleur plus haute que ma pomme s’est vu concassé par la chute d’un tilleul centenaire qui passait par là.

Ladite fleur avait été il y a quelques ans pulvérisée par un ravalement sacrilège et c’est vengé par le vent que tu me lis.

.

.


Antoine b vit dans l'urgence absolue de rentabiliser toute chose, mais le moins possible ou peu s'en faut, et avec son bic six couleurs ou son austère pointe sèche, il longe ce vaste monde que d'aucuns trouvent petit.

le petit vaste monde…

Vous pouvez recevoir à domicile la dernière mouture de ce blog à l'instant T de sa publication.
Il suffit de déposer ici une copie conforme de votre adresse mail

Rejoignez 144 autres abonnés